Syndarh, Syndarhashaan (elfe d’Outre-courant)

Syndarhashaan

Climat/ Terrain :

Espace sauvage

Fréquence :

Très rare

Organisation :

Equipage

Cycle actif :

Tous

Régime :

Photosynthèse

Intelligence :

Supérieure (14)

Trésor :

Spécial

Alignement :

Loyal neutre

Nombre présent :

1d20

Classe d’armure :

5

Déplacement :

12

Dés de vie :

2

TAC0 :

17

Nombre d’attaques :

1

Dégâts par attaque :

1d8 (sabre ashaan)

Attaques spéciales :

Psioniques

Défenses spéciales :

Psioniques

Résistance à la magie :

Aucune

Taille :

M

Moral :

Elite (14)

Valeur PX :

530

Les Syndarhashaan pouvant être croisés au sein des Sphères Connues seront fréquemment des voyageurs égarés, emportés par les phénomènes cosmiques du Phlogiston au-delà de leur région natale, les Sphères brisées. Parfois confondus avec les membres de certaines ethnies marines d’elfes de Sehonid, les Syndarhashaan n’ont en réalité rien en commun avec les peuples des anciens mondes connus, et cela deviendra rapidement évident pour quiconque les approchent.

Les Elfes d’outre-courants, comme ils sont désignés depuis quelques siècles, sont d’excellents navigateurs et tendent à éviter planètes et grandes communautés du Vide. Maîtrisant mal les dialectes les plus largement répandus, comme les coutumes les plus courantes, ils préfèrent éviter de se faire remarquer. Redoutables combattants, ils manoeuvrent des nefs rapides, d’une conception unique, capable de distancer les corsaires les plus talentueux.

Combat : Un Syndarhashaan combat avec un sabre formé à partir d’un matériau organique proche du champignon, et se retrouvant dans tous les objets façonnés par ce peuple. Le sabre ashaan profite d’une symbiose avec un unique porteur pour se renforcer, et lorsque ce dernier est un adepte des Voies de l’Esprit, l’arme devient également un focus de pouvoir. Lorsqu’un autre que son porteur s’empare d’un sabre ashaan, ce dernier sécrète un violent poison infligeant 1d2 points de dégâts/ round à quiconque échoue sur un jet de sauvegarde contre les poisons.

5% des Syndarhashaan rencontrés sont des psionistes manipulant quelques dévotions psychokinétiques comme Agitation moléculaire ou Attaque balistique.

Habitat/ Société : Les Elfes d’Outre-courant rencontrés à travers les Sphères connues vivent à bord de leurs vaisseaux qu’ils ne quittent pour ainsi dire jamais. Bien qu’ils évoluent loin de leur civilisation et de tous repères connus, ils forment des équipages soudés et font montre d’une indéfectible loyauté entre eux. L’Ashaa’na tient lieu de Capitaine, son titre peut être contesté face à un danger menaçant l’équipage, mais tous les litiges se règlent grâce à un tribunal rassemblant tous les membres de l’équipage. En réalité, et peut-être n’est-ce qu’une particularité de ces équipages isolés, la profonde synergie régnant à bord permet aux Syndarhashaan de manoeuvrer avec une efficacité redoutable, presque égale à celle des corsaires Zerth.

Bien que les nefs spatiomantiques syndarhashaan soient constituées d’un matériau vivant, les équipages favorisent l’aménagement d’un mouillage au cœur d’une Sphère dans laquelle ils séjournent. C’est là qu’ils entreposent leur butin, formé d’objets et de textes psioniques qu’ils rassemblent en prévision de leur retour vers leurs étranges mondes. De ce que les rares aventuriers les ayant côtoyé ont pu comprendre, les Syndarhashaan ne seraient qu’un peuple mineur, limité par ses prouesses dans les Voies de l’Esprit – Qui pourtant pourront sembler impressionnantes à un natif des Sphères Connues – Et c’est donc un devoir pour eux de collationner toutes les connaissances possibles, qui pourraient ainsi leur valoir gloire et renommée une fois de retour dans leur foyer.

Les Elfes d’Outre-courant évitent leurs lointains ancêtres, ainsi que la majorité des peuples majeurs des Sphères Connues. Les combats de ces derniers ne sont tout simplement pas les leurs, et les Syndarhashaan conservent ainsi une prudente neutralité, leur permettant de commercer à l’occasion avec les Grandes enclaves ou des clans tyrannoeils. Deux exceptions cependant à cette distance ; Les Clans d’Hurwaet, avec qui les Elfes d’Outre-courant partagent quelques traditions psioniques héritées des Treels, et les essaims nomades de Kreen, semblant posséder également des points communs culturels.

Ecologie : Bien qu’ils soient encore reconnaissables en tant que membres de la grande famille des Syndarh, les Elfes d’Outre-courant ont vécu bien trop longtemps dans un environnement radicalement différent, où l’absence des antiques forces magiques poussa leurs ancêtres à fusionner avec des variétés semi-conscientes de fungus. Un rituel initiatique est pratiqué à la naissance, liant le bambin à un champignon croissant dans sa chair et lui permettant de nombreuses prouesses. Ces fungus amplifient les pouvoirs des Voies de l’Esprit, et avec le temps, des lignées spécialisées ont même pu se ramifier, donnant une position notable aux Syndarhashaan à travers les Sphères brisées.

La différence majeure entre un Elfe d’Outre-courant et ses cousins reste son régime alimentaire, basé sur une complexe photosynthèse à partir de nodules translucides, fournissant sa force aussi bien au fungi qu’à son porteur.

Publicités
Catégories : Les Sphères Connues, Peuples du Vide | Étiquettes : , , | 3 Commentaires

Navigation des articles

3 réflexions sur “Syndarh, Syndarhashaan (elfe d’Outre-courant)

  1. moi je l’ai toujours dis, les elfes, ça sent le moisi.

  2. Il me tardait de voir ces nouvelles fiches de bestiaire. Bon travail sur celle-ci.

  3. au moins si ils ont faim, ils peuvent s’épouiller.

Quelques traces de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :