Astorius aux larmes de fer

Afficher l'image d'origine

Distant fortress ruins, par Balaskas

Sphère de cristal : La Sphère Adamantine

Type de monde : Sphérique rocheux

Echappée : 5 tours

Taille : D (diamètre équatorial de 4 723km)

Rotation : 47 heures

Révolution : 681 jours

Lunes : Poronius, Ardion, Lassar

Population : 873 452 Astoriens, 158 462 Valiniens, 45 873 Olnariens

Trame magique : Tellur resserrée, magie divine dominante

La planète-mère des astoriens est un monde aride fait de landes rocailleuses battues par des vents froids. Quelques forêts subsistent dans une longue chaîne de ravines et de collines équatoriales, les pôles sont occupés par des montagnes basses, riches en minerai de fer. Une forte activité magmatique au sein du monde provoque la liquéfaction d’importantes quantités de fer qui s’écoulent par d’anciens canaux acheminant la matière liquide vers des ruines anciennes, où se dressent d’inquiétants visages. Le fer encore à l’état liquide s’écoule ensuite dans des vasques antiques, par les yeux des statues monolithiques.

Le climat froid d’Astorius ne favorise pas le développement de nombreuses espèces, mais depuis la venue des valiniens de la Sphère de Luminaar, la faune s’est diversifiée dans la région équatoriale, plus clémente. Des troupeaux d’ovins favorisent ainsi le développement de pâturages, et des cultures céréalières nouvelles commencent à prendre dans les rigoureuses conditions climatiques d’Astorius.

Ports d’accueil : La planète extérieure du système Adamantin ne supporte aucun port ouvert aux voyageurs sans lien avec les différentes Eglises Luminaari. La majorité des structures portuaires sont regroupées sur les trois lunes d’Astorius et une grande part des métropoles à la surface de ce monde ne dispose même pas de plateformes pouvant accueillir des nefs spatiomantiques.

La méfiance instinctive des Astoriens limite fortement toute tentative d’implantation de guildes marchandes. Mais avec l’afflux de pèlerins en provenance des autres Sphères du Rempart, l’Eglise de la Purification a autorisée des patentes permettant à certaines organisations de faire du négoce en respectant les dogmes du Purificateur.

La Guilde du Saint-voyageur est formée par les Templiers de l’Ordre du Cœur adamantin, appuyée par des équipages de fidèles. Le Garde-Vigilant Donorius Lechtrem (Astorien ♂/ Templier du Purificateur 10/ Fraternité de la Veille sacrée/ LB) est en charge de cette guilde disposant d’une flotte de dix vaisseaux de fort tonnage. Essentiellement tournée vers le transport des pèlerins d’un site sacré à l’autre au sein du système Adamantin, l’organisation prend également en charge aventuriers et explorateurs désireux d’aider à approfondir la connaissance astorienne au sujet du système et de son histoire ancienne.

Seule à disposer d’un comptoir marchand à la surface d’Astorius, la Guilde du Saint-voyageur est souvent mobilisée par le Cœur adamantin dans des missions de transport. Les navires quittent rarement le système et sont fréquemment fouillés afin d’éviter toute intrusion d’un serviteur de l’Empire Lointain. Malgré tout, la Guilde reste seule à pouvoir se poser sur Astorius.

Ressources : Souvent considéré comme un monde froid et dépourvu de vie, Astorius évolue rapidement depuis quelques siècles, grâce à l’introduction de plantes et de bêtes en provenance des autres mondes du Rempart.

La grande majorité des colons valiniens sont des paysans ayant souhaité embrasser la foi du Purificateur, et offrant ainsi des ressources jusqu’alors négligées par les natifs. Dans les étendues australes jadis arides apparaissent ainsi de grandes fermes céréalières, ainsi que des troupeaux d’un mouton à laine couleur cuivre, renommé pour sa chair goûteuse.

Mais Astorius est surtout connue pour ses fontaines de fer liquide, une richesse des temps anciens, dont les fruits sont régulièrement fondus par les Templiers du Purificateur qui considèrent cet alliage contre-nature. Une fois solidifié, ce fer astorien apparaît comme totalement ordinaire, mais à l’état liquide, il favorise de nombreux pouvoirs basés sur la foudre, quelques sorciers exploitèrent cet atout, et laissèrent de profonds traumatismes parmi les astoriens, qui depuis près d’un millénaire ont bannis toute trace de magie profane et veillent à ce que nul aventurier n’en fasse la démonstration publique.

Cultures : Les origines des astoriens semblent remonter aux colonies d’esclaves des Sorciers, bien que peu de traces de ce lien subsistent encore. De très vieilles lignées montrent cependant des capacités surnaturelles étranges, héritées d’expériences sur leurs ancêtres par les Clydön. L’Histoire officielle d’Astorius commence plus généralement avec la venue des Cinq Archanges de la Purification, qui vinrent en des temps troublés afin de sauver les astoriens d’une corruption totale émanant de terribles créatures du Royaume Lointain. Très différents de leurs homologues du Mont sacré, les Archanges de la Purification répondent à l’appel du Purificateur, alors trop peu puissant pour se mesurer aux forces étranges de l’Empire Lointain. Touchés par ce peuple mortel, les Célestes décident de rester sur Astorius et de veilleur sur les premières générations de survivants. Ils fondent cinq puissantes lignées imprégnées de leurs pouvoirs, et donnent naissance à Astoria, un grand royaume où règnent la Loi et la Justice. Une ancienne légende veut qu’une Porte existe au cœur de ce domaine, menant en Arcadie, où résident toujours les Archanges de la Purification.

Après huit siècles à veiller sur leur peuple, les Célestes s’en retournent vers leur réalité arcadienne. Il ne faut guère de temps pour que les astoriens ne se querellent pour obtenir le titre de Roi d’Astoria. Les plus puissants représentants des cinq lignées célestes guerroient et fondent finalement cinq royaumes rivaux.

C’est à partir de cette époque troublée, l’Âge de la Souillure, que la volonté du Purificateur se manifeste enfin pleinement. Divinité froide et intransigeante, la Puissance favorise le développement de son culte, qui se transforme vite en Eglise de la Purification. Grâce à de nombreux descendants des Célestes, les congrégations se multiplient et les royaumes se convertissent à cette religion enseignant la droiture et la discipline. Plusieurs Rois et petits seigneurs tentent de manipuler ou de profiter du pouvoir de l’Eglise du Purificateur, mais ils servent d’exemple en étant exécutés par la lumière argenté du dieu.

En moins d’un siècle, Astoria n’est plus, mais son peuple est à nouveau unifié, cette fois-ci autour d’une foi partagée. Depuis lors, la culture Astorienne n’a guère évoluée, conservant ses traditions au sein de l’alliance avec les autres peuples du Rempart. Un Très-haut-Vigilant veille au nom du Purificateur sur la droiture morale des siens, il est appuyé pour ce faire par cinq Hauts-Vigilants, qui occupent des fonctions complémentaires et forment les piliers de l’Eglise de la Purification. Le Haut-Connétable est en charge des affaires militaires du culte, il patronne les cinq Ordres Templiers Astoriens, chacun protégé par un Archange de la Purification. Le Haut-Mestre est en charge des archives et de la quête de connaissance, les siens sont également responsables de l’éducation des jeunes Astoriens et forment une bureaucratie structurée et efficace. Le Haut-Liturge a la responsabilité des puissants rituels divins de l’église. Ses prêtres doivent tout autant consacrer du temps aux sermons quotidiens qu’aux rituels de magie chorale, nombreux et redoutables. Le Haut-Protecteur veille à la sécurité physique des citoyens Astoriens, il a en charge l’organisation des milices urbaines et pastorales, et dispose d’un important réseau d’espions, fournissant de précieux renseignements sur les alliés d’aujourd’hui et tous les étrangers venant sur Astorius. Le Haut-Conseiller, enfin, est le représentant de l’Eglise face aux autres puissances des Sphères du Rempart. Souvent négligée, son office le pousse à côtoyer de nombreux individus jugés hérétiques par sa congrégation. Véritable ambassadeur de l’Eglise de la Purification, il étudie les traditions et coutumes étrangères, afin de fournir conseils au Très-haut-Vigilant.

La société astorienne est ensuite intégralement organisée autour de cette hiérarchie religieuse, fortement patriarcale, elle implique que chaque homme responsable d’une famille soit lié au culte d’une manière ou d’une autre. Les simples fidèles ne peuvent pour leur part fonder de famille sans engager d’importantes donations et en accomplissant un service religieux. Les hommes seuls suscitent toujours le doute et sont souvent relégués aux emplois les moins valorisés dans la société astorienne. Les femmes ont un statut inférieur mais disposent de droits et de devoirs, elles se placent très jeunes sous la protection d’un homme et se lient à celui-ci selon des rituels de mariage impliquant une adhésion sans faille aux dogmes de l’Eglise de la Purification. Bien que cela ne soit pas interdit, bien peu de femmes astoriennes parviennent à s’illustrer autrement qu’à travers les valeurs familiales.

La magie profane est perçu comme un outil des forces du Royaume Lointain, quelques adeptes astoriens existent cependant, mais explorent la voie de l’alchimie, sous la vigilante garde des Inquisiteurs du Purificateur. Les astoriens ne redoutent cependant pas les phénomènes magiques, ils sont instruits très tôt sur les dangers de cette force, mais également sur les merveilles que d’autres peuples ont su engendrer grâce à elle.

Avec le temps, ceux qui ont durablement migrés vers les lunes se sont tournés vers l’Espace sauvage, acceptant un peu mieux les communautés d’outresphère, tout en s’accrochant aux préceptes de l’Eglise, qui reste l’autorité suprême au sein des grands chantiers navals lunaires.

Sur Astorius, sept grands royaumes regroupent l’essentiel de la population et font régner les lois de l’église, chacun est gouverné par un Gardien du Rempart, descendant d’une longue lignée de seigneurs dévots et mobilisant une flotte spatiomantique en mesure d’aller guerroyer contre les forces de l’Empire Lointain.

Le Royaume d’Arcatia, gouverné par le Roi Sidorius Elgerm (Astorien ♂/ Gardien du Rempart 18/ LN), est une nation prospère au sein de laquelle vit le Haut-connétable. Sa capitale de Carnaline compte le plus grand nombre de chapitres templiers et à la réputation d’être la cité astorienne dont les rues sont les plus sûres. La Cathédrale de Sainte-Carnale ressemble plus à une forteresse inexpugnable qu’à un édifice religieux. Les prêtres du Purificateur sont d’ailleurs très peu nombreux, encore moins que les templiers des autres églises luminaari, qui viennent là afin de servir leur foi dans la Sphère Adamantine.

Arcatia compte surtout une importante communauté olnarienne qui s’est formée autour du Temple réformé de Magdalène, disposant sur Astorius de plusieurs chapitres. Le Flamboyant-Gardien Demiold Irinac (Olnarien ♂/ Templier de Magdalène 19/ Ordre des Plans militants/ LN) est en charge des affaires du temple au sein de la Sphère Adamantine, il organise les troupes qui sont placées sous l’autorité des seigneurs astoriens et veille à ce que les olnariens restent fidèles à la déesse.

Sites notables : Astorius est un monde ancien, où les Sorciers semblent avoir recherchés à créer des liens avec les entités du Royaume Lointain. De nombreuses ruines subsistent d’une ère méconnue des astoriens, qui préfèrent éviter ces lieux considérés comme souillés par leur ennemi ancestral.

Les mystérieuses Fontaines de fer restent les lieux les plus connus sur cette planète. Il s’agit de complexes agencements mystiques puisant dans les entrailles du monde afin d’en extraire un minerai à l’origine ordinaire, mais se sublimant durant le processus pour devenir un fer de bonne qualité, particulièrement prisé par les alchimistes astoriens qui forgent avec lui de nombreux objets de pouvoir liés à la foudre.

Certains sages notent une ressemblance entre les massifs visages de pierre, desquels le fer en fusion s’écoule dans les vastes creusets, et les antiques représentations des Archanges de la Purification. Ces derniers n’abordent jamais la question mais beaucoup soupçonnent leurs protecteurs d’avoir connu Astorius bien avant la venue de leur peuple.

Dans le Royaume de Tarnal, la grande métropole de Sivalad est le cœur de la foi du Purificateur. Le Très-haut-vigilant Pirinius Letschen (Astorien ♂/ Prêtre Luminaari [Purificateur] 31/ LN) réside au sein de la Cathédrale de Sainte-Siva, le plus vaste monument astorien au sein du système Adamantin, formé par cinq nefs gigantesques rayonnant autour du Nartex, lieu mythique où le Purificateur se serait manifesté aux astoriens pour la première fois. L’autorité suprême de l’Eglise de la Purification veille à ne jamais mélanger les affaires du culte et celle du royaume qui l’héberge, malgré tout, la lignée royale de Tarnal est connue pour être liée par le sang avec les Letschen.

La cité abrite une centaine de milliers d’habitants, majoritairement astoriens, mais comptant également des quartiers réservés aux autres communautés des Sphères du Rempart.

Les autres cultes luminaari sont ici tous représentés, mais se limitent à de petites églises se consacrant aux affaires de leur congrégation. Le Très-haut-vigilant ne traite en effet jamais avec les représentants de ces confessions, laissant son Haut-conseiller former des synodes sur la lune voisine de Poronius.

La cité est particulièrement prospère, attirant de nombreux négociants olnariens qui ont la mainmise sur les petits zocalo disséminés dans tous les quartiers de Sivalad. Extrêmement sûre, la métropole possède cependant un côté sombre, formé par de sinistres individus se nommant eux-mêmes les Passeurs. Leur organisation ressemble à celle d’une guilde de voleurs, mais certains pensent que ce sont là les premiers d’un ordre templier voué au Cilice. S’ils sont connus pour contrôler le marché de la contrebande dans tout le système Adamantin, leur nom vient surtout du fait qu’ils maîtriseraient des passages liant Astorius au Royaume Lointain.

Poronius

Les grands lacs équatoriaux de cette petite lune sont tous bordés par de grandes forêts et des cités lacustres où se sont établies plusieurs communautés valiniennes. Les pôles sont couronnés par de massives chaînes montagneuses où vivent des tribus d’humanoïdes primitifs, les Poroon. Quelques missionnaires tentent régulièrement de convertir ces êtres violents aux dogmes du Purificateur, mais de nombreuses créatures marquées par le Royaume Lointain vivent dans les entrailles lunaires, et en émergent à partir du territoire où vivent les Poroon. De fait, bon nombre de ces êtres portent également la souillure de cette dimension.

Les valiniens se consacrent ici autant à la pêche, abondante, qu’à la construction de nefs spatiomantiques pour le compte des royaumes astoriens. Renommés à travers tout le système Adamantin, les artisans des cités lacustres de Poronius consacrent leur existence au service des Gardiens du Rempart, et s’ils sont peu nombreux à rejoindre les croisades contre le Cilice, leur savoir-faire en fait de précieux alliés pour tous les seigneurs astoriens.

Officiellement, les cités lunaires sont rassemblées au sein du Royaume de Galène et sous la protection du Roi Irnald Poram (Valinien ♂/ Gardien du Rempart 12/ LB), mais ce dernier encourage les siens à œuvrer individuellement à la gloire de l’Eglise Luminaari, qui possède sur cet astre un très grand nombre de temples. L’influence du Purificateur est moins forte que dans le reste du système Adamantin, et les autres cultes luminaari sont encouragés. Le Haut-conseiller Ergilius Roschalm (Astorien ♂/ Prêtre Luminaar [Purificateur]/ LN) est d’ailleurs très fréquemment présent sur Poronius, où il peut dialoguer avec les représentants des autres églises.

La plupart des valiniens venant en pèlerinage au sein de la Sphère Adamantine font escale dans l’une des cités de Poronius, et le cabotage spatial est ici une entreprise prospère, que de nombreux pêcheurs pratiquent en complément de leur métier. Le Royaume de Galène compte ainsi la plus vaste flotte spatiomantique de l’ensemble des Sphères du Rempart, bien qu’il n’aligne en réalité qu’une douzaine de vaisseaux dédiés au combat.

Ardion

Le Royaume du Haut-Ardion s’étend sur les trois-quarts de la surface de la petite lune, ses cités fortifiées émergeant d’une vaste forêt dans laquelle sont puisées les ressources utiles à la construction des puissantes nefs spatiomantiques astoriennes. La capitale, Haut-mont, est bâtie sur de larges terrasses à flanc de montagne, dominant une grande vallée fertile où se concentre une bonne part de la population. Le Roi Sevarius Negben (Astorien ♂/ Gardien du Rempart 10/ Fraternité de la Veille sacrée/ LN) règne en faisant respecter le dogme de l’Eglise de la Purification, la plupart de ses cités comptent cependant de grandes communautés olnariennes, il tempère donc la justice de son culte afin que les siens cohabitent paisiblement.

Le Haut-Ardion dispose d’une flotte spatiale conséquente, et beaucoup de ses citoyens travaille dans les grands chantiers spatiaux, servant pour de longues périodes en tant que matelots, au service du Roi.

La forêt d’Ardion est cependant la demeure de nombreuses créatures souillées par le Royaume Lointain, et les patrouillent de templiers suffisent à peine à protéger les communautés les plus isolées. Des hordes émergent de temps à autre, pour dévaster des cités entières, et généralement au même moment, une flotte de l’Empire Lointain menace le système Adamantin. Des explorateurs astoriens ont reportés la présence de ruines antiques où se concentrent les créatures les plus dangereuses. Certains sages d’outresphère estiment qu’il s’agit là de vestiges remontant à l’Âge des Conquérants, où les Sorciers tentèrent d’ouvrir des passages vers le Royaume Lointain.

Bien que ces lieux soient frappés d’interdit par les autorités religieuses, de nombreux olnariens viennent tenter leur chance, en espérant y découvrir reliques et trésors des temps oubliés.

Lassar

Domaine du Haut-liturge Tionus Gerscheld (Astorien ♂/ Prêtre Luminaari [Purificateur] 24/ LN), Lassar est une lande rocailleuse balayée par des vents froids, en apparence inhospitalière, mais où les colons astoriens de la première heure furent guidés par Lorius, l’Archange d’airain. Divisé en une douzaine de petits royaumes protégés par des Gardiens du Rempart, la lune la plus éloignée d’Astorius est régulièrement la cible privilégiée des Seigneurs d’Horizon, et de grandes étendues sont abandonnées à la corruption du Royaume Lointain. Toutes les cités sont fortifiées, et les patrouilles restent vigilantes. L’imposante Cathédrale de Saint-Telbern, dans la cité de Nederseim, est un haut lieu de la foi purificatrice, là où se rassemblent les suivants du Haut-liturge, et où se concentrent les plus puissants rituels de l’Eglise de la Purification.

Parmi les nombreux royaumes de Lassar, celui de Sertelm se distingue par sa lignée de rois aux pouvoirs extrêmement puissants. Descendants de l’archange Lorius lui-même, les Sertelm migrèrent parmi les premiers vers la petite lune extérieure, afin de fonder une forteresse et défendre leur peuple contre les menaces émergeant des Confins. Comme ses ancêtres, Iolnus Sertelm (Astorien ♂/ Gardien du Rempart 11/ LN) est en mesure de matérialiser une lame de lumière argentée capable de terrasser de puissantes entités de l’Horizon. A l’apogée de son pouvoir, Iolnus peut anéantir une horde entière, ce qui lui vaut le surnom de Saint-justicier parmi les fidèles de l’Eglise.

Publicités
Catégories : Les Sphères Connues, Sphères de cristal | Étiquettes : , , , , , | 4 Commentaires

Navigation des articles

4 réflexions sur “Astorius aux larmes de fer

  1. Intéressante culture, bonne description.

  2. Ils n’ont pas l’air gentils, la planète ne fait pas rêver, et pourtant on sent que des aventuriers et aventurières qui se tiennent bien pourraient y faire du biz!

  3. je ne sais pas pourquoi ça me fait penser à full metal alchemist.

  4. belle description d’une planète et d’un peuple que l’on a pas envie de rencontrer.

Quelques traces de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :