Volch-Voruu, les vestiges zemolid

Afficher l'image d'origine

Illustration de Mike Franchina

[Volreeth-Vadraath (Clydön), Voto (Zemolid)]

Type de monde : Sphérique rocheux

Taille : D (diamètre équatorial de 5014km)

Rotation : 62 heures

Révolution : 1472 jours

Lunes : Vo-Luu, Vo-Rupuu, Vo-Tuluu

Population : 28 547 Forgeliers

Trame magique : Tellur renforcée, magie profane dominante

Volch-Voruu est un monde forestier dont les jungles recouvrent montagnes et collines. Les combes les plus profondes sont plongées dans la plus totale obscurité, tandis que les niveaux supérieurs de la canopée sont balayés par des vents puissants, limitant depuis plusieurs millénaires toute tentative d’installation par les espèces animales de la surface. Cinq mers aux eaux peu profondes renferment une faune particulièrement ancienne, et n’ayant guère évoluée depuis l’Âge des Légendes. De terribles prédateurs dominent ces étendues, qui restent en grande partie sauvages.

Volch-Voruu est un monde de tempêtes violentes, les jeunes Hurwaeti redoutent les éléments déchaînés de ce ciel sombre, et à travers lequel seuls les plus braves osent s’aventurer afin de ramener de précieuses ressources depuis sa surface. La Descente de Volchonoruu est un rite initiatique consistant justement pour les jeunes Timoniers à tenter la traversée des nuées célestes de ce monde.

Ressources : Abondantes et faciles à collecter, les ressources minérales et végétales de Volch-Voruu furent de tous temps exploitées par les peuples qui occupèrent sa surface. Les Zemolid semblent avoir nivelés plusieurs montagnes polaires afin de créer des cultures en terrasses, autour desquelles ils fondèrent une brillante civilisation magiocratique. Utilisant une magie élémentaire particulièrement structurée, ils aménagèrent nombre de cités souterraines, reliées entre elles par des réseaux de galeries à travers lesquels circulaient des plateformes rocheuses.

Lorsque vinrent les Clydön, la culture Zemolid était éteinte depuis longtemps, mais les Conquérants s’établirent dans les ruines qu’ils découvrirent, puisant dans les mines déjà étayées afin d’extraire de nombreux minerais propres à ce monde. De grandes forges sont aménagées afin d’offrir une alternative au fer baatorien, mais ceux qui viennent œuvrer au service du Trône-Sorcier sur Volreeth-Vadraath sont lentement corrompus par les Baatezu, qui déclenchent une grande insurrection, noyée dans le sang des esclaves. Certains rescapés de cette ère troublée fuient dans la jungle et fondent de petites communautés. Le temps que survienne le Grand Soulèvement cependant, ces peuplades disparaissent mystérieusement.

Ce n’est que très récemment que les Forgeliers du Second empire d’Ukan-Uramazakaal découvrent le chemin de Volch-Voruu. Ils établissent de nombreux comptoirs marchands et exploitent à leur tour les anciennes mines. Peu enclins à séjourner dans la jungle, ils limitent leur emprise aux versants boisés des plus hautes montagnes. Quelques tentatives sont faites pour troquer des ressources locales avec les Clans d’Hurwaët, mais les Forgeliers ont une vision expansionniste pour ce système de planètes, et déjà, ils recherchent des moyens afin de s’approprier des territoires lunaires.

Bâtie sur les ruines d’une métropole Clydön, U-dranaj est le plus grand comptoir Forgelier de ce monde. Dix milliers d’individus séjournent dans un ensemble de grottes à ciel ouvert, reliées entre elles par de larges galeries, et disséminées sous un même plateau boisé. Trois rivières de montagne s’écoulent en ce lieu et alimentent de grandes citernes souterraines, à partir desquelles les Zemolid disparus aménagèrent des cavernes de cultures. Les lieux ont été remis en l’état, car les Forgeliers d’U-dranaj comptent bien faire le commerce de ces ressources alimentaires avec les Hurwaeti.

Cultures : De l’Histoire Zemolid ne subsiste pratiquement plus rien d’autre que des ruines et fragments de tablettes à demi effacées. Il est désormais difficile de mesure le rayonnement de cette civilisation ancienne, qui se répandit à travers les mondes de ce système, mais également dans les Plans de la Roue ancienne. Les Clydön qui vinrent ensuite sur l’actuelle Volch-Voruu puisèrent sans discernement à travers un complexe réseau de vortex élémentaires contingentés par la magie Zemolid. Ils détruisirent également nombre des connaissances mystiques anciennes, ou les disséminèrent à travers leur vaste empire. Quoiqu’il en soit, seules quelques ruines isolées peuvent désormais offrir connaissances et reliques des temps anciens.

La planète est mieux connue sous son nom Clydön de Volreeth-Vadraath, elle est en effet le cœur d’un empire dans l’empire, durant le règne de l’Empereur-Sorcier Yandor-Tereleem-Sorodh (4832ci – 4976ci), qui fait ériger un immense palais dimensionnel à partir des cavernes Zemolid, d’où il peut favoriser les recherches de la Cabale dont il est secrètement le Grand-maître, la Spirale éternelle de Yandu. Très rapidement, de nombreux sorciers impériaux viennent étudier les ruines Zemolid, et profiter de la proximité de la Cours. Les palais ne tardent pas à fleurir au sein de la jungle, qui voit sa superficie réduite d’un tiers durant cette longue période.

De nombreux esclaves sont translatés depuis les récentes conquêtes dans les Sphères Connues, et s’établissent aux abords des grandes métropoles concentrées dans les montagnes. Finalement, ce sont eux qui héritent du monde peu après le Grand Soulèvement. Isolés par de vastes régions boisées, ces communautés ne parviennent pas à s’unifier et disparaissent les unes après les autres, confrontées à une faune hostile et des conditions de vie extrêmes.

Plusieurs millénaires s’écoulent sans que nulle peuplade ne vienne s’établir à la surface de Volch-Voruu. Des Hurwaeti viennent collecter quelques ressources difficiles à trouver au sein de leurs territoires lunaires, mais la planète redevient sauvage.

Finalement, ce sont de petits groupes de Forgeliers qui retrouvent le chemin vers Volch-Voruu. Partisans du Second empire d’Ukan-Uramazakaal, ils effectuent de nombreuses reconnaissances et tentent d’éviter les Clans d’Hurwaët. La majorité des nouveaux arrivants appartiennent à la Coalition Zodranii, une union de combattants formant des compagnies de mercenaires à travers les Sphères Connues, et cherchant à fonder leur propre foyer. Guidés par des Ensorceleurs Dracostellaires de la Maison Urst, ils considèrent ce monde comme un bon point de départ pour fonder leur domaine.

Les Zodranii ont perdus la Forge pouvant accroître leur population, ils ne possèdent plus aucun moyen de maintenir leurs effectifs mais attirent à eux nombre de Forgeliers solitaires, qui finissent par former une grande nation nomade de plusieurs milliers d’individus. Avant tout maîtres d’une puissante flotte spatiale, les Zodranii favorisent les mouillages protégés où les Clydön s’établirent avant eux. Ils négligent les ruines plus anciennes et difficiles d’accès, mais fondent plusieurs ports le long des côtes maritimes.

Peu enclins à choisir des chefs parmi leurs rangs, ils se dispersent en petites communautés finissant par se sédentariser à proximité de ressources utiles aux autres factions du Second empire.

Bien qu’ils maintiennent en état une flotte de guerre, cette dernière est fréquemment mobilisée outresphère, dans les conquêtes essentiellement menées par la Maison Dracostellaire de Urst. Seuls quelques transports sont encore employés, essentiellement par ceux ayant fait le choix de perpétuer les traditions de mercenariat de la Coalition Zodranii.

Bien que les tentatives pour apaiser les tensions avec les Clans d’Hurwaët soient sincères, les frontières de l’empire sont en constante expansion, et les voix les plus influentes parmi les Zodranii préfèrent parler de campagnes militaires outresphère que de rassemblements pacifiques avec les nomades du Vide.

Sites notables : Volch-Voruu est un monde riche en ruines, que des aventuriers natifs des Sphères Oubliées viennent régulièrement explorer. La récente présence du Second empire d’Ukan-Uramazakaal en rajoute au danger de croiser des patrouilles hurwaeti, et la fréquentation de ces sites réputés à chutée de manière drastique.

L’antique métropole Zemolid de Vo-Ta fut rasée jusqu’aux fondations par les Sorciers, mais malgré plusieurs siècles d’un pillage constant, il est toujours possible de découvrir des passages menant à de profondes cavernes, où les anciens laissèrent les traces de leur passage. Plusieurs vortex primordiaux subsistent dans les entrailles de la planète, et si leurs forces sont désormais libérées des entraves que posèrent les Zemolid, les cartes planaires que ces derniers créèrent pour se repérer à travers les Plans Elémentaires restent encore d’actualité.

Les souterrains de Vo-Ta sont peuplés par de nombreux prédateurs planaires, qui se sont répandus au fil du temps, pour certains en approchant dangereusement de la surface. Les rares récits décrivant ces lieux mentionnent des ensembles de salles et de galeries profondes et encore intactes. Le Forgelier Nesk’Tyanid aurait ainsi ramené de Vo-Ta l’Orbe des flammes ambrées, une puissante relique Zemolid capable de pétrifier les feux naturels.

Vo-Luu

Domaine du Clan Tol-naluu, la petite lune forestière de Vo-Luu est connue pour ses dangereux prédateurs capables de se fondre dans leur environnement, approchant leurs proies sans que celles-ci ne puissent réagir avant qu’il ne soit trop tard.

La jungle de Vo-Luu abrite plusieurs ensembles de ruines Clydön, maints fois pillés par les hurwaeti, mais renfermant encore bien des trésors anciens. Les membres du clan se regroupent dans une chaîne montagneuse, les Pics Cal-suruu, où se dressaient autrefois une grande cité dont il ne subsiste que des ruines à peine discernables. Quel que fut le cataclysme qui anéanti la métropole de Suruuth-Syvaalth, les hurwaeti se sont établis dans l’ancienne zone portuaire, seule ayant été partiellement préservée, avec quatre grands berceaux toujours fonctionnels.

Les Tol-naluu favorisent la négociation avec les nouveaux arrivants. Désireux de prendre leur revanche sur les peuples des Sphères de l’Ecu, ils voient dans les Forgeliers de puissants alliés, pouvant être sacrifiés sans remord. Les récents déboires du clan ont limités le nombre de leurs coques à une centaine, ce qui les place dans une position d’inférieurs face aux autres clans.

La caste Otu domine traditionnellement au sein de cette communauté, encourageant les guerriers Tol-naluu à toujours porter la guerre contre les ennemis du peuple hurwaeti. Le Saduul Glomot-Banuu (Hurwaeti ♂/ Psionaarch [Otu] 12/ CN) est à la tête du clan est n’écoute guère les conseils de patience ou de retenue. Puissant guerrier parmi les siens, il voit l’alliance avec le Second empire d’Ukan-Uramazakaal comme une dernière chance pour rendre leur gloire aux Tol-naluu.

Vo-Rupuu

Autrefois la halte locale du Clan Mal-paduu, la lune de Vo-Rupuu est depuis quelques décennies devenue un lieu où les clans de passage dans le système Lokoruu viennent réparer leurs nefs et faire du négoce.

Nul ne sait ce qu’il est advenu aux membres de ce clan, et les derniers Hurwaeti à les avoir aperçu indiquent que les nefs spatiomantiques croisaient dans la région de l’Empire Lointain.

Leur mouillage, situé dans les montagnes équatoriales émergeant d’une épaisse jungle lunaire, est désormais un lieu de rencontres et d’échanges. De grandes cavernes à ciel ouvert permettent d’abriter une cinquantaine de nefs, chacune voit ses parois aménagées en confortables habitations, et tout un réseau de galeries éclairées par des mousses phosphorescentes forme une véritable cité souterraine, connue sous le nom de Pad-natuu.

Le clan comptait de nombreux Oru très puissants, et leur disparition amoindri cruellement toute l’espèce. Certains voyageurs faisant escale sur Vo-Rupuu mentionnent depuis peu des rencontres avec d’étranges manifestations spectrales, et la sorcière Nietila Septre-flamme, membre de la Ligue des Aventuriers, affirme qu’il s’agit là de Mal-paduu affectés par les sinistres énergies du Royaume Lointain, qui chercheraient à communiquer avec ceux de leur peuple.

Vo-Tuluu

La lune désertique fut choisie par les Sorciers afin de servir de sentinelle pour l’ensemble du système Lokoruu. Sur un haut plateau au milieu des étendues de sable vert, la puissante Citadelle Nepish-Sarunaal fut bâtie. Faite de métaux planaires et d’autres matériaux étranges, son influence sur l’environnement acheva d’éradiquer faune et flore locales, pour les remplacer par des contreparties nées dans les Plans de la Roue ancienne.

Avec son chantier spatial et son port capable d’accueillir une soixantaine de nefs, la Citadelle était à son apogée un phare pour l’Empire des Soixante Sphères, qui mobilisa plusieurs dizaines de milliers de combattants. Durant le règne de l’Empereur-Sorcier Yandor-Tereleem-Sorodh, les Baatezu concentrent leurs intrigues dans les galeries de la place-forte et fondent rapidement une cours dans la cours. Tandis que la puissance impériale décline, les derniers représentants de la lignée Sorodh sont des tieffelins à l’héritage infernal de plus en plus marqué.

Les Clans d’Hurwaët évitent toujours les abords de la Citadelle, et ne s’approchent même jamais de l’orbite. Il en va tout autrement des Forgeliers du Second empire d’Ukan-Uramazakaal, qui voient ce territoire de la même manière que les Clydön en leur temps. L’exploration des lieux à commencer mais les pertes sont importantes. Un véritable dédale mortel a en effet été agencé sous la place-forte, et de persistantes rumeurs parlent de salles aux trésors depuis le Grand Soulèvement.

Publicités
Catégories : Les Sphères Oubliées, Sphères de cristal | Étiquettes : , , , | 3 Commentaires

Navigation des articles

3 réflexions sur “Volch-Voruu, les vestiges zemolid

  1. le coup du trésor sur une lune paumée, ça va hein!

  2. grenouilles versus robots… un combat à la spelljammer, n’en doutons pas!

  3. des combat à éviter, tout comme la planète, visiblement!

Quelques traces de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :