L’Empire du Shantoom-Shialaak

Le long du Shanaam-Shorith, il se murmure que les redoutables Gobelins Shanko ont découverts trois Sphères de cristal dont ils conservent jalousement la localisation. Leurs nombreuses patrouilles aux abords du courant éthérique capricieux sembleraient indiquer qu’ils ne souhaitent aucuns visiteurs au sein de leur nouveau domaine, et ceux qui reviendraient de ces lieux mystérieux seraient des espions, au service d’un Empereur gobelin régnant sans partage.

En réalité, les explorateurs qui partirent en quête du Sixième orbe, en 60 221ci, découvrirent bien plusieurs Sphères de cristal et y fondèrent des colonies. Mais leurs trouvailles les amenèrent à pousser encore plus loin leur périple, pour finalement trouver quelque chose de bien plus précieux qu’un empire à fonder. Car c’est sous les exhortations de Nigshawd’Aknirth, désormais une figure légendaire du peuple Shanko, qu’une petite flottille poursuivit son chemin le long du Shanaam-Shorith, et découvrit un passage vers les Sphères de l’Anneau primordial, les orbes originels à partir desquels les Junans essaimèrent la Vie à travers le Phlogiston.

Nul n’est encore jamais revenu de ce voyage interminable, les forces s’exerçant en ce lieu sont incommensurables et peuvent broyer la plus solide des coques. Mais certains Shanko sont persuadés que là-bas se trouvent les plus anciens secrets pour créer et contrôler la Vie.

Baptisé en l’honneur de leur monde mythique, l’Empire du Shantoom-Shialaak est un ensemble de cinq Sphères de cristal, dont deux seulement abritent des mondes habitables par les Shanko. La navigation dans cette région du Phlogiston est étonnement aisée, avec le courant du Shanaam-Shorith se ramifiant pour lier chaque Sphère aux autres. La prédominance de l’Air fait régulièrement apparaître des nuées gazeuses respirables, et servant de haltes pour les nombreuses flottilles de navires marchands sillonnant les voies éthériques impériales. Les cartes de la région sont toutes surveillées, et les reproduire pour en faire commerce avec les Rhunat est sanctionné de mort, après une lente agonie. Le jeune empire gobelin s’est inspiré de toutes les traditions Clydön emmenées par les Shanko, qui estiment que les Orbes impériaux ont depuis trop longtemps été souillés par la cohabitation avec les Goshènes. Au sein du Shantoom-Shialaak émerge ainsi une terrible caste de sorciers avides de pouvoir et de conquêtes, appuyée par de redoutables légions et une vaste flotte spatiale. Le Trône Shanko se dresse au cœur d’une immense métropole, rivalisant par la taille et les prodiges architecturaux avec les plus grandes cités des Vestiges Rhunat. Partout, des Nodes sont visibles, véritables monuments fait d’alliages improbables, enfermant des matrices de pouvoir donnant leur force aux Sorciers Naag. Comme leurs anciens maîtres de l’Empire des Soixante Sphères, les Shanko ont appris à puiser dans des forces terrifiantes afin de remodeler leur environnement. Ils restent cependant discrets sur leur impressionnant savoir mystique, et aucun membre de leur nouvelle caste régnante ne s’aventure à travers les Orbes impériaux.

Le Shantoom-Shialaak fut fondé au sein de la Sphère baptisée Numaarg-Twoorl, l’Espace shanko qui resta le plus peuplé grâce à ces trois mondes telluriques riches en espèces animales et végétales. Le soleil blanc nommé Twoorl diffuse un faible halo à travers le système qui se voit ainsi plongé dans une pénombre perpétuelle. Le monde de Cataarg-Sunoon est celui de la caste des négociants Bokto, une planète aride couverte en permanence par des tempêtes dissuadant les plus aventureux de venir observer les machinations des nombreuses ligues marchandes. Cataarg-Sunoon est également le monde où se concentrent les plus grandes fosses à esclaves, et où le conditionnement des Goruun est appliqué avec le plus de sévérité. Shanaarg-Uroon, le monde médian du système, est le Trône Shanko, où règne la caste Naag. Les métropoles bâties sur une lande ravagée par des pluies d’éclairs offrent un aperçu de la puissance naissante du Shantoom-Shialaak, et les cabales qui se regroupent dans leurs ruelles ne cessent d’accumuler pouvoir et influence, bien au-delà des limites actuelles de l’Empire. Enfin, au plus près de Twoorl se trouve le monde de Kapaarg-Kuroon, domaine de la caste guerrière Kaal. Là, les légionnaires Shanko sont formés dans un environnement hostile à la vie, et où seuls les plus forts peuvent espérer trouver leur place parmi les Kaal. Riche en minerais rares, la planète est criblée de puits de mines où œuvre une armée d’esclaves Goruun. Des forges produisent sans relâche les armes et armures pour les futures légions, tandis que depuis leurs massives forteresses, les Yokaal se préparent à une nouvelle guerre d’expansion.

Tandis que les Shanko développaient leur capitale, les premiers explorateurs poussèrent le long du Shanaam-Shorith et découvrirent la Sphère de Pyanaac-Sooroo, un système occupé par une vaste ceinture d’astéroïdes mais surtout par un soleil bleu en train de refroidir, et qui pour les Shanko deviendra dans quelques générations un monde majeur de leur empire. La Sphère de cristal de Tynaarg-Croon, contient un espace sauvage en apparence dépourvut de tout phénomène cosmique, mais se révélant être une importante croisée planaire, les sorciers Naag y ont établis le Node-fantôme, un planétoïde dissimulé dans un repli dimensionnel, où les Shanko peuvent faire du négoce avec différentes peuplades planaires.

Les deux dernières Sphères du Shantoom-Shialaak ont été récemment découvertes, par ceux qui recherchaient des passages menant à l’Anneau primordial. Ayaarg-Tuonog est un système composé d’une vaste ceinture de débris rocheux, le Grand Ayaarg’kuratuu, ou Océan de roches mouvantes. Les conditions de vie y sont rudes, même si l’énorme soleil d’or baptisé Tuonog semble pouvoir faire proliférer la Vie. Ayaarg-Moyaarith est le seul planétoïde habitable au sein du Grand Ayaarg’kuratuu, il est sous l’autorité de la cabale Nayaraag, qui développe ici le principe des Orbes sorciers, des relais mystiques permettant de puiser à distance dans un Node. La magie Shanko permet de maintenir une enveloppe d’air viable, mais au prix d’une constante vigilance de la part des sorciers Naag, et d’une augmentation importante de l’influence des énergies planaires émanant du Node Nayaraag.

Erkeeg-Iaarn est pour sa part une Sphère de cristal sans phénomènes cosmiques mais occupée par de gigantesques créatures adaptées au Vide, les Iaaraaln. Plusieurs ligues marchandes mobilisent leurs flottilles afin d’organiser de grandes chasses sanglantes, et la chair des Iaaraaln est consommée par tous à travers les mondes du Shantoom-Shialaak.

Publicités
Catégories : Les Orbes impériaux | Étiquettes : , , , , , , | Un commentaire

Navigation des articles

Une réflexion sur “L’Empire du Shantoom-Shialaak

Quelques traces de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :