Akaarg-Croon, le Node-fantôme

Sphère de cristal : Tynaarg-Croon

Type de monde : Amorphe rocheux

Taille : B (diamètre équatorial de 83km)

Rotation : Aucune

Révolution : Aucune

Lunes : Aucune

Population : 4 237 Shanko

Trame magique : Vacuu renforcée, magie profane dominante

Akaarg-Croon était jadis un débris errant dans le vide absolu de Tynaarg-Croon, il fut capturé par les sorciers Naag qui en firent un sanctuaire planaire, profitant de la présence de nombreux vortex et passages dimensionnels. En cinq générations, de puissants rituels permirent de transformer le planétoïde pour en faire une croisée.

La surface aride est impropre à la vie, plus encore depuis que le node-fantôme tenant lieu de noyau planétaire à fait basculer Akaarg-Croon dans un repli-dimensionnel favorisant les jonctions planaires. Seules les cavernes creusées au plus près de son centre soutiennent la vie et permettent à une population réduite de subsister, essentiellement grâce au négoce avec les voyageurs transitant par-là.

Ports d’accueil : Le mouillage d’Akaarg-Croon reste modeste, avec sa capacité d’accueil de dix spelljammers. Il est aménagé dans la seule caverne disposant d’un accès vers l’extérieur, via un puits ascensionnel, et son atmosphère y est souvent toxique. Le lieu est sous l’autorité des sorciers de la caste Naag, alors que le reste du sanctuaire est contrôlé par les Bokto. Le port est relié au reste d’Akaarg-Croon par une étroite galerie sinueuse où les patrouilles Kaal sont fréquentes. L’Empereur Numaarg’Daoorith-Kreneeg ne souhaite pas que les voyageurs planaires transitant par le Node-fantôme découvrent la forme et la puissance réelle de son domaine, sa légion Punaarg est ainsi mobilisée pour discrètement détourner l’attention de la zone portuaire.

La cabale Kaargaat à en charge l’entretien du port spatial et de ses spelljammers. Il s’agit de vingt sorciers liés à l’Empereur par le sang, qui lui sont loyaux mais ne disposent pas de réels pouvoirs au sein du sanctuaire. La caste Naag rassemble également une cinquantaine d’apprentis et d’adeptes, qui restent également cantonnés dans la zone portuaire. Le plus puissant représentant de la cabale se nomme Tuagar’ossorug-Kaargaat (Shanko ♂/ Sorcier Naag 9/ LM), un sorcier connu pour ses nombreux alliés planaires et ses connaissances surprenantes au sujet des nodes. Bien qu’il ne représente guère une menace pour le Trône, Tuagar’ossorug-Kaargaat est l’un des rares Shanko à avoir exploré les Plans de la Roue ancienne, sur les traces des mystérieux Moktaï, descendants supposés des Sorciers.

Sous l’autorité des négociants Bokto, Akaarg-Croon est devenu un vaste zocalo où s’échangent connaissances et reliques planaires. L’Espace sauvage est ainsi laissé aux sorciers qui assurent la liaison avec le reste du Shantoom-Shialaak, et veillent également à rappeler que le Node-fantôme est un territoire appartenant à l’Empereur.

Ressources : Akaarg-Croon n’offre aucune ressource naturelle à ses habitants, qui tirent leur subsistance des échanges quotidiens avec des peuples planaires. Même l’atmosphère est régénérée grâce à une ouverture régulière vers le Plan de l’Air. Contrairement aux autres mondes Shanko où l’influence planaire amène généralement une faune exotique, les conditions de vie dans Akaarg-Croon ne permettent pas de laisser s’établir durablement des espèces étrangères, et les soldats de la légion Punaarg organisent régulièrement des battues dans les cavernes.

Cultures : Sans aucun partage, c’est la ligue marchande Bokto’kaargaaruu qui règne sur le Node-fantôme. Les négociants Bokto, commandés par Egruut’nachaag-Kotaarg (Shanko ♂/ Négociant Bokto 16/ LM), versent de lourds tributs à l’Empereur afin de disposer d’une certaine indépendance. Ce sont les seuls marchands à employer des membres de la caste Naag en tant que sublaternes. Les sorciers affiliés à la ligue sont en charge de l’entretien du Node-fantôme, mais surtout des nombreux passages formant la croisée planaire d’Akaarg-Croon. La caste Bokto est ici responsable des relations diplomatiques avec pas moins de cinq peuples d’Extérieurs, qui n’ont pas de visées expansionnistes dans le Plan Matériel Primaire, mais souhaitant disposer de connaissances mystiques liées aux Sorciers.

Les V’r’z’k sont natifs de Xy’leek, la Ruche infinie, ils cherchent à développer des nodes organiques en troquant des connaissances mystiques, et fournissent en contrepartie des plaques de chitine servant à l’élaboration d’une nouvelle génération de spelljammers. Un quartier leur a été attribué, où ils aiment se regrouper et servant en outre d’entrepôt.

Les Ju’roon sont des nomades sillonnant l’immensité céleste de Junatlaan et dont les ancêtres furent jadis asservis par les Moktaï. Semblables en apparence aux Shanko, mais avec des ailes aux plumes métalliques, leurs tribus sont sur le déclin, et beaucoup espèrent pouvoir migrer durablement vers un lieu mystérieux nommé K’aa’saï. Akaarg-Croon est pour eux une étape intermédiaire sur la quête de leur nouveau monde, ils en profitent pour troquer des reliques Moktaï contre des armes en alliages shanko.

Les Ba’kaag forment une vaste tribu de gobelours achéronais, ils ont récemment offerts leurs services en tant que mercenaires planaires, et acceptent les paiements en armes shanko. Souvent en conflit avec les membres de la légion Punaarg, l’Empereur Numaarg’Daoorith-Kreneeg s’est entiché de leurs femelles guerrières qui sont régulièrement conviées dans un palais occupant toute une caverne d’Akaarg-Croon.

Les fiers wemic outreterriens du Clan Tannar semblent ne pas être à leur place lorsqu’ils s’aventurent dans les cavernes du Node-fantôme. Ils viennent en ce lieu à la recherche de connaissances mystiques concernant les ancêtres des Moktaï, dont ils explorent les ruines à travers les Plans Extérieurs. Ils fournissent de leur côté des informations sur tous les lieux qu’ils arpentent, permettant ainsi aux Shanko de cartographier les futurs territoires qu’ils convoitent.

Enfin, les mystérieux Nayat apparaissent de temps à autre dans les cavernes d’Akaarg-Croon, nul ne sait d’où ils viennent, mais leurs pouvoirs dimensionnels s’avèrent puissants. Un vague air de ressemblance avec les Arcanes fait que l’Empereur encourage les diplomates Bokto à veiller au bien-être de ces visiteurs, qui n’ont en fait pas réellement d’accord officiel pour faire du négoce avec la ligue. Ils apportent reliques et artefacts Clydön, et demandent un règlement en lingots de métaux rares.

De par sa position dans un repli dimensionnel, le Node-fantôme est également employé comme une vaste salle au trésor par l’Empereur Numaarg’Daoorith-Kreneeg, qui a fait aménager une enfilade de cavernes piégées, et totalement isolées du reste de la cité, et sous la responsabilité de sa légion Punaarg. Le Yokaal Cruna’torguu-Punaarg (Shanko ♂/ Légionnaire Shanko 18/ LM), est en charge de cette troupe d’élite, réduite à seulement mille combattants, mais tous formés par les meilleurs maîtres d’armes de l’empire. La caste guerrière Kaal est surtout constituée d’artisans ferronniers, qui assurent les commandes des visiteurs, sous la supervision des négociants de la caste Bokto. La légion assure pour sa part la sécurité des cavernes mais ne dispose pas de flotte spatiale, inutile au sein du système vide de Tynaarg-Croon.

Sites notables : Le planétoïde altéré par l’influence du Node-fantôme abrite plusieurs lieux surprenants, qui sont généralement soigneusement évités par les Shanko. Malgré une garde vigilante de la légion, des passages s’ouvrent encore, sans contrôle des sorciers Naag, et il arrive que créatures et phénomènes planaires viennent troubler l’ordre établi.

Les Mâchoires Kyzuruug sont regroupées dans une caverne dont l’unique passage est en permanence gardé par une dizaine de légionnaires Punaarg. Il s’agit apparemment de créatures bloquées entre deux réalités, et tentant de dévorer quiconque passe à proximité. Elles sont invisibles, même en employant des pouvoirs liés à l’Ethérée, mais une légère distorsion dans l’air annonce leur attaque. Fort heureusement, les Kyzuruug semblent cantonnés à leur caverne, mais les sorciers ayant étudiés ce phénomène notent cependant que l’influence du Node-fantôme augmente parfois, amenant les gardes à se voir brièvement menacés.

Le Pavillon de chasse est le domaine privé du Yokaal Cruna’torguu-Punaarg, qui est considéré comme l’un des plus puissants officiers de son rang, mais surtout comme un chasseur hors-pair. L’Empereur lui-même vient de temps à autre exercer ses talents dans cette grande caverne criblée de galeries, où sont lâchés des esclaves. Les meilleurs combattants du Shantoom-Shialaak sont invités à se divertir, et les plus dangereux adversaires sont alors sélectionnés. Toute magie est interdite, et les chasses organisées par le Yokaal servent également de rite initiatique à ceux qui souhaitent intégrer la garde impériale. Il est connu de tous que l’Empereur utilise le prétexte de ces chasses pour faire assassiner ses opposants.

Publicités
Catégories : Les Orbes impériaux | Étiquettes : , , , | 4 Commentaires

Navigation des articles

4 réflexions sur “Akaarg-Croon, le Node-fantôme

  1. Voilà un endroit de pouvoir très inquiétant.

  2. La Sigil des gob’!

  3. Mais que vient faire simba dans ce foutoir!

  4. Pingback: L’Empire du Shantoom-Shialaak | Les voyages de Deryn Naythas

Quelques traces de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :