Runalith, les Bastions mystiques d’Ekton

Type de monde : Amas d’astéroïdes rocheux

Taille : Majorité de Taille C

Echappée : 5 rounds

Rotation : Aucune

Révolution : 583 jours

Lunes : Aucune

Population : 258 436 Runath

Trame magique : Vacuu renforcée, magie profane dominante

Panthéon : Runath

L’amas de Runalith contient dans son atmosphère pas moins de soixante-quatre planétoïdes majoritairement recouverts par une luxuriante végétation et possédant pour la plupart d’importantes ressources minérales. Une faune singulière s’est adaptée aux effets néfastes du Raz-de-marée Neshphandorien, et beaucoup de bêtes sont en réalité des hybrides entre les anciennes créatures locales et leurs contreparties neshphandoriennes.

Le climat autrefois stabilisé par les Archimages Runath est désormais sujet à de violents changements et provoque régulièrement des catastrophes à la surface des planétoïdes les plus peuplés. Les seigneurs de la lignée Ekton qui tentent de restaurer les anciennes tours de leurs ancêtres n’ont guère les ressources pour apaiser le climat de Runalith, mais les fréquents déchaînements atmosphériques affaiblissent inexorablement la trame magique, et plusieurs planétoïdes autrefois inclus dans le territoire de Runalith se voient privés d’air.


Ports d’accueil : Premier parmi les siens, l’Archimage Elder Noor-Sinuu (Runath ♂/ Magicien des Sphères 18/ Archimage Runath 12/ Lignée Ekton légendaire/ NB) vint seul dans l’amas de Runalith afin de se mesurer aux serviteurs des Neshphandoriens. Ses victoires ne tardèrent pas à trouver des échos dans les cœurs d’autres membres de la lignée Ekton, et ensembles, ils purent fonder Port-Laknaal.

Bâtis sur les ruines de l’ancienne métropole de Bjanuruu, le port est formé de grands quais jetés dans le vide, protégés par des tours arcaniques et pouvant accueillir une vingtaine de spelljammers de moyen tonnage. Grâce aux prodigieux pouvoirs des mages de la lignée Stellaire Ekton, plusieurs tours ont déjà été rebâties, mais le principal labeur des nouveaux colons est de restaurer le champ magique Vacuu grâce à des rituels découverts à travers les Sphères Connues. En sacrifiant de prodigieuses ressources magiques, les Archimages Ekton peuvent en effet régénérer une trame magique et contrebalancer les effets d’une zone de magie morte. Malheureusement, la région affectée par le Raz-de-marée Neshphandorien est si vaste que les Runath venant réclamer leur héritage en auront pour des générations à restaurer les forces vives du seul amas de Runalith.

Port-Laknaal rassemble en son sein la majorité des colons Runath de la région, la communauté ne produit encore aucune ressource mais abrite un grand zocalo approvisionné par la diaspora Runath. Plusieurs compagnies de mercenaires sont mobilisées en permanence, car la faune née après le Raz-de-marée se révèle particulièrement hostile. Pour une grande part cependant, les habitants de Port-Laknaal sont des mages ayant amenés avec eux les connaissances et pouvoirs de leurs ancêtres. Chacun est suivi par de nombreux apprentis et serviteurs se dévouant à leur façon à la reconquête des mondes de leurs ancêtres. L’activité portuaire est donc intense, et chaque habitant à une fonction et de nombreuses tâches bien précises. Les aventuriers sont rares mais commencent cependant à répondre aux appels des mages Runath cherchant des reliques oubliées, mais plus souvent des connaissances perdues durant le Raz-de-marée Neshphandorien.


Ressources : La zone de magie morte affectant Runalith a engendrée des vortex instables vers la dimension neshphandorienne, à partir de laquelle d’étranges végétaux ont pris racines sur les planétoïdes abandonnés par les Runath.

Au fil du temps, ce sont des bêtes singulières qui se sont à leur tour établies dans la ceinture d’astéroïdes, et l’environnement que connurent les premiers habitants s’est ainsi radicalement transformé, ajoutant aux effets de magie morte les dangers d’un territoire redevenu sauvage.


Cultures : Encore jeune, la culture des Bastions mystiques d’Ekton emprunte pour une grande part aux traditions Runath, mais également à celles des civilisations auxquelles s’est mêlée la diaspora. Les nouveaux Archimages sont tous de la lignée Stellaire Ekton, et il s’agit d’un phénomène nouveau, qu’une telle appartenance définisse une nouvelle société. Tout du moins à travers les Sphères Connues.

Les fondateurs des Bastions mystiques s’identifient officiellement à une communauté Runath, mais ne se soumettant pas aux lois du nouveau Magysterium de Runashaan. Les personnalités qui la dirigent sont reconnues à travers les Sphères Connues, et espèrent pouvoir attirer à eux d’autres membres de la diaspora sur les planétoïdes de Runalith. A terme, le peuple des Bastions mystiques compte bien offrir une alternative aux Runath revenant dans la Sphère de Saahmsaan et se trouvant isolés dans les coutumes anciennes prônées par Runashaan.

Il existe actuellement cinq bastions. Port-Laknaal reste de loin le plus important, mais les autres attirent à eux des mages puissants, ambitieux, et soucieux de rendre leur héritage aux Runath. Un Archimage décide de la conduite à tenir et prend les mesures les plus urgentes. Un cercle d’une dizaine de disciples se charge d’organiser la vie courante de la communauté, tandis que les apprentis et serviteurs se consacrent à l’amélioration des conditions de vie.

l’Archimage Elder Noor-Sinuu est le meneur de toute la communauté de Runalith, les autres dirigeants des Bastions mystiques prenant leurs décisions en fonction de sa parole.

Le territoire reconquit de Runalith est encore bien trop hostile pour que des aventuriers osent encore venir établir des communautés, et seuls de puissants Runath entreprennent le long voyage pour se placer sous la protection de l’Archimage.


Sites notables : Jadis, la ceinture d’astéroïdes de Runalith abritait de grandes métropoles Runath, ainsi que des ruines bien plus anciennes, qui selon certaines rumeurs, auraient été préservées du Raz-de-marée Neshphandorien. Même si le phénomène fut majoritairement perçu comme néfaste, entraînant la chute du Très-haut Runath, il a également engendré des formes de vie uniques, et des lieux nouveaux.

L’agglomérat Kzanaggath est un phénomène propre au Raz-de-marée, partiellement né au sein de la dimension des Neshphandoriens, mais ayant été imprégné par les forces du Plan Matériel Primaire. Les Kzanaggath vinrent à la suite du désastre qui frappa la Sphère de Saahmsaan, ils étaient de gigantesques léviathans évoluant dans un océan gazeux qu’ils amenèrent avec eux. Jugés bien trop dangereux car dévorant des planétoïdes, ils furent regroupés par les plus puissants Neshphandoriens, puis fusionnés grâce à de terrifiants pouvoirs.

L’agglomérat est ainsi une masse de chairs et d’écailles, toujours animée par les formes de vie colossales qui sont entrées en stase, dans l’attente d’une délivrance qui ne viendra pas. Avec un diamètre équatorial de plusieurs dizaines de kilomètres, l’agglomérat est capable d’engendrer atmosphère et un singulier champ non-magique, défiant les plus puissants rituels Runath visant à restaurer les anciennes forces dans cette région. Malheureusement, l’atmosphère à la surface de ce lieu est irrespirable pour la majorité des espèces du système de Saahmsaan.

Les Tours déphasées d’Akinaath étaient jadis des sanctuaires pour ceux qui souhaitaient étudier le dimensionnalisme. Bien des membres de la diaspora Runath soupçonnent les Sadraah d’avoir œuvrés dans l’ombre au sein de ces tours, préparant une grande invasion des Sphères Connues par les flottes des Orbes impériaux. Quoiqu’il en soit, le Raz-de-marée Neshphandorien engendra un phénomène unique autour des hautes tours, qui devinrent autant de passages entre les deux dimensions.

Ce sont en réalité d’anciens portails planaires, au cœur des cinq sanctuaires, qui furent altérés pour mener vers des lieux impropres à toute forme de vie. Mais au fil du temps, les rares observateurs qui furent placés à proximité de l’ancienne métropole d’Akinaath constatèrent une influence grandissante et néfaste de ces passages. Un grand nombre de créatures anormales rôdent ainsi aux alentours, et pour les imprudents désireux de côtoyer les Neshphandoriens, les Tours déphasées exercent un immense attrait.

Publicités
Catégories : Les Sphères Connues, Peuples du Vide, Sphères de cristal | Étiquettes : , , , , | 4 Commentaires

Navigation des articles

4 réflexions sur “Runalith, les Bastions mystiques d’Ekton

  1. Des donjons avec de gentils archimages? c’est quoi ce délire :-)))

  2. les Ekton, ce sont les NB, c’est ça?

  3. Il y a d’autres lignées qui m’intéressent beaucoup plus, tu t’en doutes.

  4. des mages qui veulent se fritter au milieu d’une zone de magie morte, il faut des balls!

Quelques traces de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :