Le panthéon des Samurinn

Chronomancer zero

Les Samurinn se sont manifestés sur Borgo-Samkar seulement quelques siècles plus tôt, amenant un renouveau inattendu de la foi parmi les Samkarad. Bien connus sous leurs formes mortelles, ils furent des héros renommés, tout du moins pour certains, comme Yoreln, des aventuriers connus. Les moyens qu’ils employèrent pour accomplir leur Ascension divine restent mystérieux, mais beaucoup de sages estiment qu’ils découvrirent ensemble l’un des nombreux secrets du Phalène bleu, une Puissance du Temps régnant sur au moins deux mondes de la quatrième ellipse.

Les Samurinn sont les protecteurs de Borgo-Samkar, mais commencent à agir au-delà de ce monde, pour tenter d’étendre leur influence à l’ensemble des Planètes de Quêtes de la seconde ellipse. Divinités liées au Temps, les guides spirituels des Samkarad doivent cependant agir par eux même, en se manifestant physiquement plutôt qu’en employant les services de héros de leur peuple. Leur maîtrise des forces chronomantiques reste au mieux limité à leur zone d’influence, et les perturbations temporelles inhérentes à la Sphère Ancienne les isolent des autres Puissances locales.

Jadis alliés, au moins pour un temps, les Samurinn forment un panthéon unis dans son désir de croître en influence parmi les Samkarad. Après quelques siècles à dispenser conseils et miracles, les congrégations restent encore peu nombreuses, mais la sagesse divine a fait son œuvre, et la caste cléricale dispose de ressources non négligeables pour mener à bien les nombreux projets des Puissances. La majorité des temples des Samurinn sont communs aux cinq dieux, chacun exerçant une influence différente sur le concept du Temps. Quelques sanctuaires restent cependant l’apanage d’une unique divinité, où sont formés des prêtres spécialisés.

Ancré au sein du Plan Matériel Primaire et dans une région fortement perturbée par des énergies temporelles, le panthéon reste tributaire de trop nombreuses forces extérieures, en mesure d’éradiquer leurs fidèles ou leur monde. C’est ainsi que, malgré leurs dissensions, les Samurinn ont décidés d’apporter aux Nains de Borgo-Samkar des connaissances pouvant profondément transformer leur culture. En puisant dans la trame magique, ils sont parvenu à ouvrir des portes vers les Planètes de Quêtes, plusieurs dizaines de mondes déphasés et parfois densément peuplés, où les Samurinn espèrent pouvoir trouver des alliés divins, ainsi que des havres pour leur peuple.

Nor-Keld, Celui qui conte

Puissance mineure du Plan Matériel Primaire, LN

L’introspectif Nordol Korbann était autrefois un devin réputé mais considéré comme bien trop inquiétant pour être réellement apprécié. Son Ascension divine l’amena à manipuler le Temps pour fortifier ses pouvoirs divinatoires. Mais contrairement à Zar-Karad, Celui qui conte porta son regard vers le passé.

Solitaire de nature, Nor-Keld est un garant des âges passés. Peu disposé à partager ses visions avec les aventuriers venant quérir des informations pour leur profit personnel, il consacrera du temps à former ceux qui descendent des héros oubliés du peuple Samkarad. Bien que les flux temporels de la Sphère Ancienne soient depuis longtemps perturbés, Nor-Keld sait discerner les lignées en mesure d’agir pour altérer les destinés du plus grand nombre.

Credo : Nor-Keld est l’incarnation de Ce qui fut. Il est le gardien des savoirs et des connaissances, celui par qui les traditions se perpétuent et fortifient les Samkarad. Toujours dans l’introspection, le dieu favorise le silence et la concentration, amenant ses serviteurs à mûrir chaque action en la tempérant par le savoir du passé.

Royaume planaire : Nor-Keld aurait par hasard découvert un Demi-plan dissimulé dans les replis du Temps. Seuls les plus puissants de ses prêtres pourraient valider cette rumeur, mais le dieu aurait apparemment renforcé son pouvoir grâce aux connaissances abandonnées là par ceux qui fondèrent cette dimension, désignée du nom de Puits-aux-alcôves.

Clergé : Peu nombreux, les prêtres de Nor-Keld sont des devins solitaires, isolés au cœur de bibliothèques labyrinthiques, ils veillent à soigneusement consigner les faits historiques et tout savoir pouvant s’avérer utile aux Samkarad. Très hiérarchisés, ils se retrouvent pour les dévotions en l’honneur de leur dieu et n’officient que rarement pour des congrégations. Celui qui conte est cependant apprécié car il incarne le souvenir glorieux de héros disparus, et bien des orateurs viennent déposer des offrandes aux quelques autels consacrés à Nor-Keld, sous la forme d’anecdotes ou de bribes de savoir oublié.

Il existe une branche hautement spécialisée de prêtres vénérant la divinité. Les Vorkalat sont des individus aux compétences singulières, qui arpentent les Planètes de Quêtes afin de collecter les traces que les Samkarad auraient pu laisser en explorant jadis ces mondes.

Sanctuaire : Tous les seigneurs Nains de Borgo-Samkar ont depuis longtemps perçu l’utilité de disposer de grandes archives où sont regroupées les connaissances de leurs ancêtres. Les prêtres de Nor-Keld ont la charge de la majorité d’entre elles, et aménagent des autels au cœur de ces bibliothèques. Un temple a cependant été fondé pour accueillir certaines connaissances du passé jugées trop dangereuses pour être à nouveau partagées avec le peuple Samkarad. Situé dans le Royaume de Korad-Norm, l’édifice abrite des archives particulièrement difficiles d’accès et où s’affairent une centaine de copistes. Le Haut-prêtre Edrad Norm (Samkarad ♂/ Prêtre des Samurinn [Nor-Keld] 17/ LN) coordonne les périples de ses subordonnés en quête de connaissances perdues, il veille également à ce que chaque seigneur des Seize Empires gardent à l’esprit l’importance de la mémoire figée dans les nombreuses pages de cuir de ses archives.

Alliés : Celui qui conte attire depuis peu l’attention de certaines entités liées au Fleuve du Temps. Bien qu’il ne s’aventure jamais sur ce puissant courant, ses prêtres exhument régulièrement des textes mentionnant des créatures se nourrissant des perturbations chronomantiques propres à la Sphère Ancienne, et des forces œuvrant pour le rétablissement d’un équilibre temporel viennent ainsi en aide à ces quêteurs du savoir.

Ennemis : Les serviteurs du Phalène bleu se montrent bien moins hostiles envers les sages copistes de Nor-Keld que face à d’autres serviteurs des Samurinn. Cela étant, Celui qui conte ne s’attend à aucune compassion de la part de cette redoutable divinité de la quatrième ellipse.

Samuren, Celui qui veille

Puissance mineure du Plan Matériel Primaire, LB

Souvent considéré comme le fondateur du panthéon Samurinn, Samuren est en tout cas le plus apprécié des jeunes dieux Samkarad. Jadis connu sous sa forme mortelle de Sarak Bornn comme un intrépide aventurier forceurs de serrures, son ancienne affiliation avec le Clan Bornn fait que nombre de ses descendants se voient octroyés une protection particulière de sa part.

Samuren parle souvent au nom des siens, mais en omettant d’écouter leur avis. Il se focalise sur le Présent et malgré son caractère fantasque, assure une garde vigilante concernant son peuple.

Credo : Samuren est le Dieu de l’Instant, celui qui est ancré dans le Réel et qui perçoit les besoins immédiats de ses fidèles. Prônant l’action à la réflexion, il encourage le dynamisme et tends à pointer les travers de traditions figées dans le temps.

Royaume planaire : Comme les autres Samurinn, Celui qui veille ne possède aucun domaine planaire connu et puise sa vitalité dans les forces de la Sphère Ancienne.

Clergé : Formant la plus importante congrégation du culte Samurinn, les prêtres de Samuren influencent directement la politique de l’Empire de Larnam-Porid, également nommé Théocratie de Bornn. De nombreux membres de ce clan estiment en effet descendre du dieu, qui porte une attention particulière aux habitants de ce domaine. Ils forment des milices assurant la protection des cités, et participent aux grands ouvrages amenant le changement au sein de l’empire. Les prêtres se déplacent à travers tous les domaines Samkarad en combattant l’immobilisme et les traditions trop anciennes, ils se joignent fréquemment aux aventuriers sillonnant les Seize Empires et encouragent les idées non-conformistes.

Les dévotions à Samuren sont bien entendu les plus courtes qui soient, mais la nature Loyale de la divinité transparaît néanmoins dans son intransigeance vis-à-vis du nombre important des rituels accomplis par ses prêtres pour ses fidèles. Bien qu’ils puissent sembler dissipés et peu enclins à la patience, les serviteurs de Samuren veillent au nom de leur dieu, et leur sens de l’observation passe souvent pour un don divin.

Sanctuaire : Le principal sanctuaire du culte de Samuren se trouve dans la capitale du Larnam-Porid, taillé dans une massive colonne de soutènement de la cité de Porid-Argam. Le temple est également une étape connue pour les explorateurs des Planètes de Quêtes, qui trouvent là un havre avant leurs périples hautement hasardeux dans les méandres du Temps. Le Haut-prêtre Kasorm Bornn (Samkarad ♂/ Prêtre des Samurinn [Samuren] 15/ LN) règne sur les lieux, mais se considère également comme la conscience du Thar-Karad de l’Empire de Larnam-Porid, qui n’est autre que son frère aîné. A la tête d’une congrégation d’un millier de fidèles rien que dans la capitale, le Haut-prêtre sait pouvoir se faire entendre, et veille à ce les situations politiques ne stagnent pas. Particulièrement vigoureux, Kasorm Bornn est sans conteste la voix de Samuren, qui se manifeste à travers lui sous la forme de miracles pour la foule des fidèles sans cesse croissante.

Alliés : Comme les autres Samurinn, Celui qui veille n’a pas encore agit à l’encontre de Puissances étrangères. Son action reste focalisée sur Borgo-Samkar et son domaine d’influence le limite dans une éventuelle recherche d’alliances planaires.

Ennemis : Les Samurinn auraient apparemment apprit du Phalène bleu comment transcender la chair mortelle pour devenir des Puissances. Beaucoup estiment cependant que les jeunes divinités parvinrent à acquérir ce précieux savoir en le dérobant. Quoiqu’il en soit, depuis leur avènement, les Samurinn se heurtent régulièrement aux serviteurs du Phalène bleu, qui contrecarrent toute tentative d’étendre leur influence au-delà des mondes de la seconde ellipse.

Thuenold, Celui qui navigue

Demi-Puissance du Plan Matériel Primaire, NB

Le Nautonier Samkarad fut jadis connu sous le nom de Thuorom Lorak. Redoutable combattant et maître d’un Bastion, le Pavois écarlate, ce fut lui qui emmena les aventuriers qui deviendraient plus tard les divinités Samurinn, vers des mondes lointains et mystérieux. Désormais éloigné des contingences physiques, il est devenu un dieu des aventuriers, et favorise ceux qui ont conservés des traditions liées au Vide. Ne répondant que rarement aux fidèles faisant le choix de rester sur Borgo-Samkar, il est par contre connu pour se manifester aux voyageurs les plus intrépides.

Credo : Seuls ceux qui osent braver les courants du Fleuve du Temps peuvent réellement appréhender cette force. De la même manière, ceux qui explorent l’immensité les entourant sont en mesure d’appréhender le Réel. Thuenold est une divinité complexe, qui sous couvert d’encourager l’aventure et les dangers qui lui sont inhérents, offre à ses fidèles un cheminement spirituel leur permettant de se rapprocher de lui. Particulièrement apprécié des plus jeunes Samkarad, il est souvent associé avec Samuren, qui favorise l’action à la réflexion.

Royaume planaire : Celui qui navigue ne règne pas à proprement parler sur un domaine planaire, mais son ancien Bastion est devenu une extension de son pouvoir divin. Le Pavois écarlate navigue désormais sur le Fleuve du Temps, et emporte fréquemment des voyageurs rencontrés sur ses berges. Thuenold est ainsi connu de nombreux héros à travers le Multivers, sous le nom de Nautonier Samkarad.

Clergé : Les serviteurs de Celui qui navigue sont les membres de son équipage. Ils sont également liés au Bastion naviguant sur les courants temporels, et ne peuvent le quitter que pour de brèves périodes. Leur existence a été prolongée par Thuenold, qui leur enseigne comment atteindre une forme d’Ascension divine.

Peu nombreux mais individuellement très puissants, les prêtres de Celui qui navigue laissent faire les mystérieuses forces du Temps, qui leur amène régulièrement des héros à guider et à instruire. Ils ont su conserver leurs émotions de mortels et apprécient les haltes du Pavois écarlate, durant lesquelles ils se font connaître en épuisant les réserves locales de bière.

Sanctuaire : Sur le monde de Borgo-Samkar, les descendants mortels de Thuorom Lorak ont fondés un temple en l’honneur de leur prestigieux parent. Le Clan Lorak, qui règne sur l’Empire de Lorak-Thuorom n’encourage guère la diffusion des préceptes de Thuenold, mais le Bastion immobile reste un lieu de culte pour beaucoup de ceux qui cherchent leur voie et s’interrogent sur leur monde. Les seigneurs de ce domaine viennent régulièrement déposer offrandes et quémander conseils à la divinité qui partage avec eux un même sang. Bien entendu, Celui qui navigue ne répond que rarement à ces gardiens de l’immobilisme.

Alliés : Bien des puissants mortels ont une dette envers Thuenold, qui n’exige aucun paiement pour ses services de nautonier. Beaucoup ne soupçonnent pas sa nature divine et voient en lui un aventurier chanceux et digne de confiance. Plusieurs fois déjà, face à des serviteurs des Anachrons, Celui qui navigue a pu apprécier l’aide de certains de ses débiteurs, intervenant pour le sauver à leur tour.

Ennemis : Bien qu’il souhaite rester neutre dans le conflit opposant les Chronarques aux Anachrons, Thuenold ne peut supporter de naviguer aux abords des réalités façonnées par les agents du Chaos, et s’oppose parfois à eux. Une telle position lui vaut des adversaires puissants, pour qui sa nature divine ne représente rien, et Celui qui navigue sait devoir éviter certaines régions du Fleuve du Temps, sous peine de se voir détruit par des forces dépassant la sienne.

Yoreln, Celui qui traverse

Demi-Puissance du Plan Matériel Primaire, CN

Autrefois un guerrier taciturne et prompt à la colère, celui qui devint Yoreln se nommait alors Porold Zarkat, porteur du Fléau sonooskarien, une arme maudite, douée de conscience et affligeant ses victimes d’épouvantables maladies. Désormais investit d’un pouvoir divin, Celui qui traverse est encore plus renfermé qu’auparavant et tend à éviter les autres divinités Samurinn. Seuls ceux qui souhaitent radicalement renverser l’ordre établis peuvent espérer avoir des visions de ce dieu qui semble ne pas chercher la vénération des Samkarad.

Credo : Le Temps est pour Yoreln une force changeante et instable, que seules les actions de certaines entités peuvent brièvement apprivoiser. De la même façon, ceux qui cherchent à imposer un contrôle sur le Réel se heurtent immanquablement à un contrecoup d’égale puissance. Celui qui traverse est perçu tel un agent de la destruction par ceux de son peuple, et seuls les plus ambitieux des Samkarad prient pour bénéficier temporairement du soutien de cette divinité brutale.

Royaume planaire : Yoreln ne supporte pas l’idée d’un lieu artificiellement figé dans le Multivers et préfère évoluer entre les Voiles du Temps, qu’il traverse à sa convenance en semant le plus possible d’instabilité. Bien des Anachrons louent son œuvre et lui ont offerts son propre domaine au sein de leurs réalités mouvantes, mais Celui qui traverse a toujours refusé de tels présents.

Clergé : Les fidèles de Yoreln sont peu nombreux, souvent traumatisés et nihilistes, ils apportent invariablement le chaos et la destruction au sein des Seize Empires. Alliés de choix pour les serviteurs des Anachrons, ils sont férocement combattus par tous les héros Samkarad croisant leur chemin.

Dans certaines réalités fluides, Yoreln est intégré dans un panthéon de Puissances mineures servant de Pivot temporel aux Anachrons. Nul ne sait si Celui qui traverse donne son pouvoir à des fidèles de ce Quinconce Gonorii.

Sanctuaire : Bien entendu, Yoreln se refuse à entendre son nom murmuré au sein d’un carcan minéral. Quelques lieux semblent cependant marqués par sa présence, mais ils sont disséminés à travers plusieurs réalités, formant selon les dires de certains sages dérangés un cheminement menant à un pouvoir redoutable, celui de déchirer les Voiles du Temps à volonté.

Alliés : Celui qui traverse n’a guère d’alliés et n’en recherche aucun. Ceux qui tentèrent de l’approcher en vue d’une alliance divine virent le pacte conclu soudainement rompu par Yoreln.

Ennemis : Les Chronarques voient Yoreln tel une nuisance mineure qu’ils tentent de circonscrire lorsque le demi-dieu se manifeste au sein des réalités dont ils ont la charge. Son pouvoir de déchirer les Voiles du Temps lui vaut également de nombreuses inimités locales.

Zar-Karad, Celui qui voit

Puissance mineure du Plan Matériel Primaire, LN

Mage de grand renom à l’époque de son état mortel, Zar-Karad explora longtemps les Planètes de Quêtes et en ramena de nombreux objets magiques aux pouvoirs singuliers. Lorsqu’il accéda à son état divin, de nombreuses interrogations qu’il gardait en lui s’assemblèrent pour former une inquiétante prophétie. Développant ses pouvoirs divinatoires, il porta son attention sur l’Avenir changeant et commença à préparer les Samkarad aux événements cataclysmiques.

Credo : La vision de l’Avenir permet l’anticipation. Ceux qui peuvent produire les oracles ont pour devoir de préparer les leurs afin que puisse se fortifier le peuple Samkarad. Zar-Karad est pour le moins obnubilé par les termes de la Prophétie finale qu’il a perçu en accédant à son statut divin. Il exhorte ses prêtres à étudier chaque événement afin de le relier à son premier oracle divin.

Royaume planaire : Zar-Karad ne possède aucun domaine planaire est peut être rencontré par ses fidèles au sein des temples qui lui sont consacrés. Il se manifeste souvent au milieu de piles de documents, se montrant peu disponible mais pouvant conserver une forme physique le temps d’une quête en compagnie de quelques héros.

Clergé : Particulièrement structuré, la congrégation des fidèles de Celui qui voit mêle plusieurs centaines de prêtres itinérants, dispensant conseils et oracles dans les cités qu’ils traversent, avec une vaste toile de dévots collectant les faits les plus anodins, qui pourraient correspondre à la Prophétie finale de Zar-Karad. Le Haut-prêtre Yord Karad (Samkarad ♂/ Prêtre des Samurinn [Zar-Karad] 16/ LN) est chargé de collationner toutes les informations collectées par les fidèles et de les inclure ou non dans les termes de l’oracle divin. Bien des seigneurs et des ambitieux viennent à lui car de fait, il dispose là d’un incroyable contrôle sur toutes les informations circulant à travers les Seize Empires.

Sanctuaire : Dans le Royaume de Jarm-Karad se trouve le grand temple de Karzam-Thur, où Celui qui voit grava dans une roche cristalline les termes de son premier oracle divin. Seuls ses prêtres peuvent partager l’inquiétude de leur divinité, les non-initiés ne pouvant percevoir la vérité dans la roche.

Les plus grandes métropoles sous les montagnes de Borgo-Samkar abritent toutes un temple consacré exclusivement à Celui qui voit, et où sont rassemblées toutes les informations locales au jour le jour. Des prêtres trient ensuite en fonction des directives de leurs supérieurs.

Alliés : Zar-Karad est une Puissance locale, n’ayant que peu d’intérêt pour les autres mondes au-delà de ceux de la seconde ellipse du système Ancien. Il perçoit les autres divinités Samurinn comme des enfants inconstants et insouciants, qui ne comprennent pas les dangers liés à l’Avenir qu’il a entraperçu.

Ennemis : Celui qui voit n’a aucun ennemi parmi les Puissances du Multivers, il sait toutefois qu’une force cataclysmique viendra bientôt menacer les Samkarad, et qu’une divinité pourrait déjà être en train d’œuvrer à leur chute.

Publicités

Auteur : derynnaythas

Passionné par les univers imaginaires depuis toujours, je me suis tourné vers les jeux de rôles et l'écriture à douze ans, je n'ai jamais plus arrêté de jouer, de mener, d'écrire, dessiner et lire. Fasciné par l'acte créatif, qu'il soit artistique ou scientifique, j'essaie de m'ouvrir à autant de sources que possible, afin de créer mon propre univers fantastique, essentiellement autour du thème de Spelljammer.

4 réflexions sur « Le panthéon des Samurinn »

Quelques traces de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s