Terre-blanche, le Sanctuaire Kuraa-Vacuu

Image

Megalith par JOuey

Type de monde: Sphérique rocheux

Taille: G (diamètre équatorial de 148 753km)

Rotation: 47 heures

Révolution: Aucune

Lunes: Aucune

Population: Représentants de tous les peuples des Sphères Connues

Trame magique: Renforcée, magie druidique dominante (Kuraa-Vacuu)

 

Le monde de Terre-blanche est également connu sous le nom d’Arche Kuraa-Vacuu. Il fut créé par les anciens Sholort, alliés des Nariac, qui sacrifièrent plusieurs brasiers élémentaires afin d’engendrer la planète. En équilibre au centre de la Sphère de cristal, Terre-blanche est recouverte par une épaisse atmosphère, elle-même protégée par un bouclier de forces élémentaires pouvant repousser toute menace connue.

En tant que monde artificiel, Terre-blanche a dès sa conception été pensé comme un sanctuaire pour toutes les espèces des Sphères Connues. Une multitude de régions se côtoient donc, mais disposent de leur propre climat, avec aussi souvent que possible des barrières naturelles pour les séparer, ou dans certains cas, des barrières de monolithes Sholort. De la même manière, la lumière peut varier grandement d’une région à l’autre, en fonction des espèces regroupées.

 

Ports d’accueil: Accéder au Sanctuaire Kuraa-Vacuu est une gageure, même pour les amis des Druides, qui pour leur part favorisent les voyages planaires via l’Ethérée. Aucune structure n’a été construite pour accueillir les spelljammers, mais certains Druides ayant connaissance de l’approche d’un navire allié peuvent aménager un passage sûr dans l’atmosphère tourmentée de Terre-blanche.

 

Ressources: Terre-blanche est une corne d’abondance colossale, où chaque ressource connue est présente. Il y a de cela plusieurs millénaires, certains Druides liés au Minéral vinrent enrichir les tréfonds de la planète d’une multitude de minerais rares et précieux. Le monde souterrain est connu sous le nom de Terre-grise, et il renferme tous les trésors naturels imaginables. La surface n’est pas en reste, car même les peuples de la Sphère de Sehonid ne peuvent se targuer de vivre au milieu d’autant d’essences végétales différentes. Les espèces animales sont également innombrables, et de nombreux adeptes du Kuraa-Vacuu recherchent activement les créatures menacées pouvant être guidées vers le Sanctuaire.

Cette formidable diversité attira de tout temps des envahisseurs cupides, désireux d’acquérir fortune ou prestige en s’emparant de créatures légendaires. Fort heureusement, les Druides s’opposèrent toujours à de telles incursions, châtiant non seulement les assaillants, mais également ceux les ayant appuyés à distance. Le résultat est que le monde de Terre-blanche n’a plus subi d’attaques depuis trois siècles.

 

Cultures: Depuis le départ des Sholort, vers la fin de l’Âge des Légendes, la Sphère de cristal n’a plus vue aucune civilisation s’épanouir en son sein. Quelques traces semblent indiquer la présence de petites communautés Syndarhiriiln vers la fin de l’Âge des Conquérants, mais ce ne sont tout au plus que des tribus éparses, regroupées sur ce qui devait être la frontière entre Jungles Knapharites et Canopée iridescente, il y a quelques millénaires.

 

La seule organisation connue disposant de traditions anciennes est celle des Druides Vacuu, mais même parmi les adeptes de cette voie honorable, les courants sont nombreux, souvent antagonistes, et seule l’autorité du Cercle des Hiérophantes permets de maintenir une certaine unité. A l’origine, le Cercle rassemblait de puissants guides spirituels nés dans des Sphères lointaines, mais le simple fait de se réunir sur le monde central de Terre-blanche impliquait de dangereux cheminement.

Avec le temps, l’Ordre du Kuraa-Vacuu naquit et se développa essentiellement sur ce monde. Comme dans de nombreuses cultures d’alors, les Druides procréèrent entre eux et tentèrent d’isoler certaines capacités, afin de fortifier des lignées vouées à défendre la cause de la Vie. Ainsi apparurent les Nahim-Iriiln, les Guides éclairés, liés à l’Arbre cosmique et aux formidables énergies émanant du monde de Terre-blanche. Le rassemblement de la Multitude des Formes, comme fut nommé le projet de regroupement des espèces et essences, est de leur fait, et durant plusieurs siècles après le Grand soulèvement qui vit tomber les Sorciers, les Nahim-Iriiln cherchèrent à répandre leur savoir parmi les congrégations druidiques planétaires. Avec l’émergence de grands empires marchands, et la multiplication des ennemis osant à nouveau braver les dangers du système de Terre-blanche, les Guides éclairés doivent réorganiser l’Ordre, ils créent les Sylves Narasharyd, capables d’évoluer entre les branches du Vacuunaralamaa pour aller affronter les menaces approchant du Sanctuaire. Dès lors, Terre-blanche devient une Sphère de cristal sévèrement défendue et contre laquelle seuls les plus puissants serviteurs de l’Entropie peuvent espérer se mesurer.

 

L’Ordre du Kuraa-Vacuu est organisé autour du Cercle des Hiérophantes, dont chaque membre réside dans l’une des régions formant le monde de Terre-blanche. La région connue sous le nom de Terre-grise est pour sa part sous la protection du Cercle des Hiérophantes gris, cinq Nahim-Iriiln ne répondant à aucune autorité et veillant à ce que l’environnement souterrain prospèrent. La hiérarchie druidique est ensuite particulièrement souple, car les régions sont divisées en une multitude de petites enclaves aux particularités nombreuses. Certaines ne nécessitent qu’un unique Gardien, d’autres doivent être protégée par un Cercle druidique de trois à trente individus. La grande majorité des Gardiens sont liés par le sang aux Hiérophantes, ils sont désignés comme des Nahim-Aram, les Veilleurs éclairés. Une faible proportion des Gardiens possède des origines d’outresphère, parfois même d’outreplan, mais cette population tend à diminuer rapidement, et seuls restent quelques vénérables anciens, désireux de communier avec l’Arbre cosmique.

 

L’Ordre influence la majorité des peuplades vivant au sein du système de Terre-blanche, et de nombreux Druides sillonnent les différentes strates de la vaste canopée cosmique. La plupart font usage de spelljammers façonnés par la volonté des Nahim-Iriiln, mais d’autres préfèrent progresser en compagnie des communautés nomades, le long des branches du Vacuunaralamaa. Ces Druides sont désignés sous le nom de Nahim-Tuaaln, les Voyageurs éclairés. Ce sont eux qui inculquent les principes d’Equilibre et de préservation de la Vie, en quelque sorte, ils sont les missionnaires de l’Ordre du Kuraa-Vacuu à travers toute la vaste canopée. De loin la plus nombreuse congrégation druidique au sein de cette Sphère de cristal, les Nahim-Tuaaln sont divisés en quatre branches bien distinctes et n’ayant que rarement des occasions de se rencontrer. Les Tuaamla sont ceux qui suivent et protègent les communautés des Îles argentées, ils font un grand usage des spelljammers de l’Ordre et restent proches des Hiérophantes sur Terre-blanche. Les Tuaamdar sont les Voyageurs éclairés arpentant les branches des Jungles Knapharites, leur tâche est considérée comme la plus ardu de toutes, car ils doivent préserver les formes de vie nées des énergies négatives se combinant avec les forces de l’Arbre cosmique, cela en limitant la constante expansion de ces créatures toujours plus nombreuses. Les Tuaamsari sont les protecteurs des peuples de la Canopée iridescente, ils sont en charge d’accueillir les rares voyageurs parvenant à rallier le système de Terre-blanche et restent très indépendants vis-à-vis du Cercle des Hiérophantes, trop éloigné pour avoir une quelconque emprise sur les évènements se déroulant en ce lieu.

La quatrième faction des Nahim-Tuaaln est celle des Tuaamkaan, ce sont les Voyageurs planaires, qui ne séjournent que rarement au sein de la Sphère de Terre-blanche, et qui arpentent les Plans Elémentaires en quête des Formes migrantes, entités végétales ou animales ayant fait le choix, ou basculées accidentellement, en des lieux étranges où elles se sont adaptées. Les Tuaamkaan sont des Druides solitaires, chargés d’évaluer si les interactions entre les différents règnes et les forces primordiales ne perturbent pas l’Equilibre global du Multivers. Bien que leur tâche puisse sembler négligeable, ce sont eux qui perçoivent les grandes migrations planaires et peuvent prévenir les invasions d’une dimension vers une autre.

 

Sites notables: Terre-blanche est un monde totalement artificiel, engendré par un peuple ancien ayant laissé sa marque dans chaque arpent du sol. Chacune des enclaves druidiques est en soi un lieu notable où règne une puissante magie naturelle, magnifiée par la présence proche de l’Arbre cosmique.

Avec le temps cependant, les membres de l’Ordre du Kuraa-Vacuu ont façonnés des lieux mémorables, véritables sites sacrés pour tous les Druides des Sphères Connues. Il en va ainsi pour le Grand cercle des Seize, une structure plusieurs fois millénaire, composée de seize monolithes cyclopéens recouverts de symboles animistes. Un cercle de huit menhirs hauts de cinq mètres est dans l’ombre de ces pierres colossales, et une grande dalle circulaire se trouve au centre de l’ensemble. La légende veut que la dalle, connue sous le nom de Cœur du Kuraa-Vacuu, puise dans le noyau planétaire où les énergies élémentaires se combinent à celles du Vacuunaralamaa. Les Hiérophantes usent du Grand cercle afin d’accomplir des rituels druidiques à l’échelle planétaire, et certains Nahim-Iriiln sont connus pour avoir appelé des manifestations singulières de l’Arbre cosmique à partir du Grand cercle.

Chacun des monolithes extérieurs du Grand cercle est lié à un Hiérophante en activité, qui doit lors de son intronisation fusionner son être avec la mystérieuse roche cristalline. L’expérience est différente pour chaque Druide, mais les monolithes sont clairement liés à certaines dimensions du mythique Nexus des Plans infinis, aussi connu pour être la source de puissance des N’uru’N. Fort heureusement, les Hiérophantes en devenir peuvent compter sur les conseils et la protection de leurs prédécesseurs, dont un fragment de conscience reste gravé dans la roche. Les huit menhirs du cercle intérieur de l’ensemble sont pour leur part intégralement recouvertes de glyphes que les Druides supposent être Sholort. Nul n’a encore pu déterminer leur fonction principal au sein du Grand cercle, mais par le passé, certains rituels qui échappèrent au contrôle des Hiérophantes semblent avoir été jugulés par ces pierres.

 

Le Cercle des Opales est un site à l’écart des autres enclaves druidiques de Terre-blanche, isolé par un grand désert de sable blanc où rôdent scorpions géants et sphinx gardiens. C’est là le site sacré des Tuamkaan, les Druides en charge de la préservation des formes de vie ayant fusionnées avec les énergies élémentaires. De construction récente, le Cercle des Opales est un nexus planaire encore instable, mais permettant de traverser rapidement l’Ethérée pour rallier une dimension primordiale. La majorité des Tuamkaan préfèrent emprunter des voies détournées, mais en cas d’urgence, ils disposent ainsi d’un moyen rapide pour atteindre leur destination.

Le Cercle est principalement un lieu où les membres de cette congrégation peuvent se retrouver, afin d’échanger des informations, rendre compte aux Hiérophantes, ou prendre du repos entre deux périples.

 

Terre-grise est le pendant souterrain des enclaves druidiques de la surface. Vaste domaine placé sous une autorité indépendante, ce territoire n’a que très rarement des interactions avec Terre-blanche, les accès entre les deux mondes sont pourtant nombreux, mais même durant l’Âge des Légendes, les Sholort avaient envisagés une séparation des règnes.

Les immensités souterraines de Terre-grise renferment des océans, d’immenses déserts et des jungles sans fin, où se développent une multitude d’espèces animales et végétales. Mais la charge principale des cinq Hiérophantes gris est bien de préserver le règne minéral, et toutes les formes conscientes qui lui sont rattachées. D’innombrables enfilades de vastes cavernes abritent ainsi une myriade de filons de minerais rares, ainsi que des communautés d’êtres liés à la roche et possédant une conscience. Rares sont les visiteurs de ce domaine, mais ceux qui peuvent redouter de rencontrer les prédateurs de l’Outreterre sont troublés, lorsqu’ils réalisent que les immensités de Terre-grise sont toujours sauvages, à peine agrémentées de quelques villages primitifs.

Les Druides au service du Cercle gris sont bien moins nombreux que leurs pairs de la surface. Solitaires par nature, ils arpentent des étendues sans fin et veillent au fragile équilibre du règne minéral. Farouches défenseurs de la préservation originelle, ils font usage de leurs pouvoirs pour repousser sans aucune modération tout intrus souillant le territoire dont ils ont la charge. Les membres de cette congrégation souterraine sont nommés Tuonlaar, ils semblent posséder des pouvoirs plus intenses du fait de leur proximité avec le noyau planétaire.

Publicités

Auteur : derynnaythas

Passionné par les univers imaginaires depuis toujours, je me suis tourné vers les jeux de rôles et l'écriture à douze ans, je n'ai jamais plus arrêté de jouer, de mener, d'écrire, dessiner et lire. Fasciné par l'acte créatif, qu'il soit artistique ou scientifique, j'essaie de m'ouvrir à autant de sources que possible, afin de créer mon propre univers fantastique, essentiellement autour du thème de Spelljammer.

Une réflexion sur « Terre-blanche, le Sanctuaire Kuraa-Vacuu »

Quelques traces de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s