La Canopée iridescente

ImageDream of colors par Johnnybg

 

Type de monde: Sphère végétale

Taille: I (diamètre équatorial de 15 887 994km)

Rotation: Aucune

Révolution: Aucune

Lunes: Aucune

Population: Inconnue

Trame magique: Renforcée, magie druidique dominante (Kuraa-Vacuu)

 

Sphère végétale des plus singulière reliée à l’Arbre cosmique, la Canopée la plus extérieure du système n’est pas encore complétée, mais ses dimensions permettraient à toutes les planètes des Sphères Connues de tenir dans ses branchages. Vingt brasiers élémentaires liés à la Radiance forment autant de brillantes étoiles, qui ont attirées le Vacuunaralamaa et combinent leur rayonnement à sa sève, pour engendrer un vaste champs de lumières aveuglantes.

La Vie prolifère en cette région du système de Terre-blanche, mais sous des formes surprenantes, incapables de survivre dans une illumination moindre. De grandes civilisations sont nées de l’union de la lumière et du végétal, mais aucune n’est cependant apparue depuis le début de l’Âge des Prétendants. De nombreuses communautés anciennes perdurent cependant, et apportent connaissances et bienfaits à ceux qui parviennent à les approcher.

 

Ports d’accueil: La Canopée iridescente est un lieu où l’intensité lumineuse limite fortement ne serait-ce que les plus brefs séjours. Des voyageurs suivant les branchages du Vacuunaralamaa atteignent malgré tout les branches lumineuses, et parviennent tant bien que mal à s’adapter aux rudes conditions locales.

Il y a quelques siècles, un petit groupe de Tuaamsari découvrit un ensemble de cités végétales pétrifiées, nimbées dans de puissants halos lumineux. Vastes métropoles abandonnées depuis des temps immémoriaux, il s’avéra qu’un peuple ancien totalement inconnu avait développé une culture spatiale. Certaines de leurs nefs végétales étaient encore à quai, pétrifiées par le temps, inutilisables, mais vastes comme des îles, donnant une vision de ce qu’avait été la puissance de cette civilisation disparue.

Les Tuaamsari invitèrent plusieurs peuplades des Îles argentées à s’établir dans ces immenses villes, créant ainsi de nouveaux mouillages pour les Sylves Narasharyd remontant le long des grands puits de lumière. Yonomatoc est ainsi une cité antique, pétrifiée, mais débordant depuis deux siècles d’une vie bourdonnante. Véritable croisée des chemins, les équipages qui se retrouvent dans les larges baies célestes embarquent aussi bien des marchandises pour les communautés les plus démunies, que voyageurs désireux de traverser les canopées. Le port est majoritairement peuplé par les Ka’matoc, des Grommam ayant renoncé collectivement au sens de la vue, afin de profiter des bienfaits émanant des nombreux thermes, dont la principale propriété est de rallonger l’espérance de vie. Forte de plusieurs dizaines de milliers d’habitants, la population Ka’matoc vénère les Brasiers de lumière, nommés Vacuumassanaat, les Joyaux de la Vie éternelle. Le culte reste informel, mais attire de nombreux individus depuis toutes les régions du système de Terre-blanche, désireux de bénéficier d’une vie plus longue. Les Druides Tuaamsari qui veillent sur les régions où se trouvent ces ports spatiaux s’inquiètent de voir l’Equilibre naturel perturbé à une échelle notable, à cause d’un trop grand nombre d’individus à la longévité étendue. Pour l’instant, les conditions de vie propres à la Canopée iridescente limitent ce danger, les prétendants à une vie plus longue devant accepter la perte de la vue.

 

Ressources: Les abondantes ressources végétales de la canopée extérieure sont éclipsées par les propriétés miraculeuses imprégnant la sève de l’Arbre cosmique. En effet, la combinaison avec l’énergie de la Radiance a conféré au précieux liquide la capacité de guérir tous les maux connus. Les rares adeptes des voies profanes à avoir pu étudier ce liquide épais ont tous disparus, après avoir été menacés par les Druides de l’Ordre du Kuraa-Vacuu de garder secrètes leurs découvertes. La rumeur veut cependant que le Sang de l’Arbre cosmique, imprégné par la lumière de la Canopée iridescente, favorise une forme d’Ascension divine unique et particulièrement intense.

 

Cultures: Trois grandes peuplades évoluent actuellement au sein de la Canopée extérieure, ils possèdent des souvenirs communs de races anciennes et disparues, qui favorisèrent leur évolution avant de les abandonner. Grands ennemis des forces régnant sur les Jungles Knapharites, ces peuples sont actuellement des alliés des Druides, qui voient cependant en eux de possibles menaces pour l’Equilibre naturel dans le système de Terre-blanche.

 

Les Jazayaruu sont des raies manta d’un diamètre moyen de dix mètres, dont la frêle ossature est visible à travers une chair translucide d’un bleu électrique. Capables de projeter de puissants jets de vapeur surchauffée, ils évoluent entre la face intérieure de la Canopée iridescente et la frontière avec les Jungles Knapharites. Peuple porteur de la lumière des Vacuumassanaat, les Jazayaruu combattent sans relâche les forces négatives émanant de la canopée intermédiaire, pour les remplacer par de nouveaux brasiers de Radiance, en réalité des membres de leur peuple ayant fait le choix de servir la cause sacrée en renonçant à leur conscience pour devenir des phares purificateurs.

Les Jazayaruu se désintéressent des affaires des autres peuples, leurs territoires sont rassemblés dans des régions inaccessibles et saturés aussi bien par d’intenses halos de lumière que par des nuages de vapeur brûlante, à laquelle ils sont insensibles. Redoutables lorsqu’ils se déplacent en groupe, leur rayonnement individuel est magnifié par leur foi, et toute créature rencontrée est alors considérée comme souillée par les Jungles.

La société des Jazayaruu est théocratique, avec un Sanaat régnant sur une communauté de plusieurs centaines de milliers d’individus. Oracle des Vacuumassanaat, le Sanaat a la charge de veiller au développement des siens et cherche à attirer sur eux les faveurs des brasiers de lumière. Il existe généralement cinq Sanaat, mais certaines époques en virent plus ou moins. Les Jasanaa forment une caste cléricale relayant les visions de leur Sanaat, ils sont également les combattants des Vacuumassanaat, et les plus redoutables reçoivent l’insigne honneur de devenir des Jazanaat, véritables brasiers de lumière vivants. Les Salyaa sont les reproducteurs de l’espèce, indistinctement mâles ou femelles, ils restent loin des zones à risque, et consacrent leur temps à élever les jeunes Jazayaruu dans les principes de la lumière sacrée.

 

Les Yanuuruu sont de proches cousins des Arachnides Aruunluu qui migrèrent en masse vers les Îles argentées. Ayant depuis longtemps absorbés les propriétés de la Radiance, les Yanuuruu sont des créatures de petite taille, sinctillantes et manipulant une magie élémentaire unique. Grands guérisseurs de tous les maux connus, leur méthode pour soigner ceux qui viennent à eux consiste à s’agglutiner et fusionner avec le blessé. Les Druides Tuaamsari font appel à eux car la lumière des Yanuuruu est connue pour dissiper la Souillure Knapharite, malheureusement au prix de plusieurs dizaines de milliers d’individus.

Se rassemblant par millions autour des grands brasiers de lumière, les Yanuuruu se contentent de sommeiller en absorbant directement le rayonnement des Vacuumassanaat. Bien qu’ils soient doués de conscience et possèdent une certaine forme d’intelligence, les Yanuuruu ne ressentent pas le besoin de hiérarchiser leur espèce. Chaque individu peut choisir d’engendrer en sacrifiant son enveloppe pour donner la vie à une dizaine de rejetons, qui disposent d’une mémoire commune. Le mythe du Premier Yanuuruu est bien ancré dans l’inconscient collectif, et les communautés rassemblées autour d’un même brasier élémentaire tendent à posséder des souvenirs communs.

Incapables de tisser des toiles comme les Aruunluu, leur organisme peut cependant se liquéfier lorsque l’intensité lumineuse est insuffisante. Les Druides savent d’expérience que le fluide Yanuuruu est également une puissante potion de guérison, tout autant qu’un poison violent pour ceux qui ne peuvent supporter son intensité.

 

Les Phadraan ont l’apparence de Phasmes translucides, irradiant une lumière vive se modulant en fonction de leurs émotions. Jadis de grands voyageurs ayant arpenté les branchages du Vacuunaralamaa, ils seraient originaires d’une autre Sphère de l’Arbre, bien que les traces de leur culture se retrouvent un peu partout dans cette région du Phlogiston. Vénérant l’Arbre cosmique de la même manière que les Druides de l’Ordre du Kuraa-Vacuu, les Phadraan semblent être une civilisation sur le déclin, leurs ancêtres fondèrent les grands puits de lumière afin de relier la Canopée iridescente aux Îles argentées, et beaucoup de leurs communautés entretiennent encore ces passages. Mais pour la grande majorité, les Phadraan ont oubliés beaucoup de leurs anciennes traditions, et se contentent de nomadiser d’un brasier de lumière à l’autre, se nourrissant de l’énergie de la Radiance.

 

Sites notables: La Canopée iridescente s’est formée en dernier, tandis que les branches du Vacuunaralamaa ayant percée la Sphère de cristal remontait depuis le cœur du système. L’interaction unique entre la force de la Radiance et l’Arbre cosmique tient de la symbiose, et les peuplades qui se développent dans la canopée extérieure représentent des formes de vie uniques, étranges et porteuses de dons en mesure de transformer les plus viles ténèbres en lumière aveuglante.

 

Le Puits des nuées lumineuses est le plus grand passage connu entre la Canopée iridescente et les Îles argentées. Large de près de trois kilomètres, il dissipe les forces entropiques des Jungles Knapharites et permet à de nombreuses peuplades de voyager en toute sécurité. Des espèces insectoïdes se sont avec le temps fixées le long des branches les plus épaisses, créant un environnement unique, combinant des propriétés des deux canopées. Formant des essaims imprégnés d’une conscience collective, les nuées lumineuses aident les voyageurs à suivre les plus sûrs chemins le long du Vacuunaralamaa, et accompagnent également les Sylves Narasharyd qui transitent d’un côté à l’autre du système de Terre-blanche.

 

La longue Tresse Yontaruu est un ouvrage ancien, fait de branchages entrelacés s’étendant sur plusieurs dizaines de kilomètres, et dont l’écorce a été sculptée pour former de singuliers motifs mis en valeur par une surprenante lumière liquide, s’écoulant lentement le long de la Tresse. Les Yontaruu se développèrent durant les Âges sombres des Sphères Connues, ils consacrèrent plusieurs millénaires à cultiver de nombreuses espèces végétales, qu’ils transplantèrent ensuite au sein de la Canopée iridescente, amenant la Vie sous des centaines de formes nouvelles. Ils laissèrent en témoignage de leur existence plusieurs de ces étranges tresses, se développant à partir des branches du Vacuunaralamaa, et servant à irriguer certaines régions de la canopée extérieure. La lumière liquide employée pour se faire est un secret de ce peuple, que même les Druides ne parviennent pas à retrouver. Certaines espèces propres à cet environnement lumineux viennent se nourrir de la lumière liquide, formant des colonies le long des tresses Yontaruu.

Publicités

Auteur : derynnaythas

Passionné par les univers imaginaires depuis toujours, je me suis tourné vers les jeux de rôles et l'écriture à douze ans, je n'ai jamais plus arrêté de jouer, de mener, d'écrire, dessiner et lire. Fasciné par l'acte créatif, qu'il soit artistique ou scientifique, j'essaie de m'ouvrir à autant de sources que possible, afin de créer mon propre univers fantastique, essentiellement autour du thème de Spelljammer.

3 réflexions sur « La Canopée iridescente »

Quelques traces de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s