Les Sphères Oubliées

ImageAux abords des Sphères Connues existent des orbes ayant jadis été explorés par les peuples anciens de l’Âge des Légendes, mais qui faute d’un accès aisé, ou de ressources intéressantes pour ces civilisations du Vide, tombèrent dans l’oubli. De grandes guerres, la destruction d’archives et les migrations successives de peuples désormais mythiques firent que bon nombre de ces Sphères de cristal – Nul ne sait combien il en existe – disparurent des récits et des mémoires des générations suivantes.

Les Sphères Oubliées se situent sur des Courants mineurs mais assez bien connus, qui coupent maintes fois les voies plus fréquentées du Phlogiston. Depuis la fondation de la Guilde des Cartographes éthériques en 10 254cs, cet ensemble de Sphères est lentement redécouvert, et en partie colonisé par des communautés avides d’espace sauvage inexploré. Pour les habitants des Sphères Connues, l’existence du Second empire d’Ukan-Uramazakaal en ces mondes et lunes redécouverts offre de vastes possibilités pour les intrépides colons du Vide. Bientôt sûrement, les Sphères Oubliées perdront l’une après l’autre ce titre pour faire partie intégrante d’un immense ensemble de Sphères Connues.

 

Les Cartographes éthériques désignent le Long Serpent de Jade du nom de Sixième Courant majeur. Bien qu’il ne traverse pas directement les Sphères Connues, il forme un grand parcours qu’il est difficile de suivre, mais qui permet d’approcher pas moins de douze Sphères Oubliées recensées à ce jour par la Guilde. De nombreux Courants mineurs forment ensuite des embranchements trompeurs vers des régions du Phlogiston où existent d’étranges phénomènes, ou d’autres Sphères toujours oubliées.

Un grand nombre d’épaves anciennes dérivent le long du Sixième Courant, et des pillards commencent à explorer ces navires d’un autre âge. Des artefacts de peuples considérés comme mythiques commencent tout juste à être disponibles sur les étals des plus importants zocalo, et les prophéties, oracles et visions se multiplient autour des dangers à ramener ce qui devait être oublié. Il y a fort à parier cependant que ces avertissements ne freineront pas l’exploration du Long Serpent de Jade.

 

Douze Sphères Oubliées ont donc été répertoriées par la Guilde des Cartographes éthériques. Leur découverte s’est échelonnée sur les deux derniers siècles, et bien que ces annonces se répandirent comme autant de traînées de poudre, l’exploration de ces systèmes redécouverts ne fut jamais aussi enthousiasmante que prévue. Les Sphères Oubliées le furent pour différentes raisons, mais celles retrouvées par les Guildiens semblent avoir été délaissées pour leur absence de mondes dotés de ressources minimales et pour leurs phénomènes cosmiques dangereux.

La Sphère de Parnatuu est le coeur du Second empire d’Ukan-Uramazakaal, une nation composée de plusieurs communautés de Forgeliers, ayant trouvé en ces régions hostiles à la Vie un lieu idéal pour s’épanouir. Parnatuu est un système d’une planète aride, illuminé par un petit soleil rouge. Une grande ceinture d’astéroïdes ferme le système et n’offre pratiquement aucun astre doté d’une atmosphère respirable par les êtres organiques.

La Sphère de Son-Koruu possède trois fines ceintures d’astéroïdes gelés et sans atmosphère, en orbite autour d’un soleil bleu diffusant un rayonnement froid. Des traces d’une présence Sharood sont visibles sur les plus importants planétoïdes.

La Sphère d’Ur-Natuaï fut visitée par les mêmes peuples qui disparurent de la Sphère Ancienne, en des temps reculés. Le système est formé d’un planétoïde de Taille C, de quelques amas d’astéroïdes et d’une gigantesque sphère métallique partiellement assemblée et recouverte d’inombrables structures cristallines cyclopéennes. Ceux qui séjournèrent en ce lieu cherchèrent sûrement à y créer un soleil qu’ils ne parvinrent pas à compléter.

La Sphère de Lokoruu est toujours un point de migration pour les Clans d’Hurwaët, qui virent d’un très mauvais oeil l’implantation de communautés de Forgeliers sur les trois mondes de ce système. Une fragile entente existe, mais sera régulièrement remise en question, jusqu’à ce qu’éclate un inévitable conflit.

La Sphère d’Atanaï renferme un système de trois planétoïdes riches en minerais rares, mais dont les atmosphères sont saturées de vapeurs toxiques. Un soleil verdâtre diffuse une faible lumière et favorise des phénomènes cosmiques liés aux énergies élémentaires négatives.

La Sphère de Reg-Siraam fut durant l’ère Reigar un lieu de rassemblement et la douzaine de planétoïdes enserrant son soleil argenté sont recouverts de ruines à explorer. Une espèce locale de dragons stellaires, les Denesharissaam, est connue pour sa capacité à susciter des Sargasses éphémères grâce à leur souffle.

La Sphère d’Oss-Kyessat abritait sûrement au moins deux planètes telluriques de bonne taille, mais un cataclysme cosmique les transforma en ceintures d’astéroïdes. Des ruines très anciennes indiquent l’existence post-cataclysme d’une civilisation magiocratique et vouée à une sombre nécromancie. Le soleil d’Oss-Kyessat est un vortex vers le Plan Négatif.

La Sphère de Notomoruu semble avoir jadis été colonisée par une peuplade proche des Lao, et suivant les enseignements religieux du Quinconce de Jade. Le système se résume à un monde central et deux soleils verts tournant autour. Un grand empire aurait autrefois émergé, mais s’est visiblement écroulé depuis longtemps, laissant quelques communautés isolées de paysans.

La Sphère de Khateek-Rankhaat, également connue sous le nom de Sphère du Plus-grand-empire, est sans doute la source du plus grand nombre de légendes. Trois mondes fertiles tournant autour d’un soleil écarlate, et abritant des peuplades ayant jadis été vassales des Clydön, pour ensuite être dominées par les Syllix. Un Huitième Empire Chi’Tan perdure ici.

La Sphère de Togral-Baral abrite un soleil gris autour duquel évoluent une centaine de grandes Citadelles Naines. Nul ne peut expliquer la présence d’autant de vaisseaux de ce peuple, sans qu’un seul de ses représentants soit présent à travers le système. Le soleil gris, nommé Ogro-Natak, possède un rayonnement semblable à celui de la Sphère Guildienne, toute forme de Vie est en quelque sorte corrompue par des énergies étranges, que les sages associent aux Plans Pourpres.

La Sphère de Yossoom-Cheldriit est le mouillage central des Grandes enclaves Illithids, qui se regroupent dans ce système depuis des millénaires afin de réapprovisionner leurs vaisseaux, avant de repartir semer souffrance et destruction à travers les Sphères de cristal. Un soleil ocre diffuse son rayonnement sur cinq grandes ceintures d’astéroïdes, riches en planétoïdes dotés d’une atmosphère respirable. Tout le système a été colonisé depuis longtemps par les Flagelleurs mentaux, et hormis en étant un allié de longue date pour ce peuple, il est suicidaire de s’aventurer dans cet espace.

La Sphère de Verdd abrita une civilisation guerrière cousine de celle des At’uru. Les deux planètes formant le système autour d’un soleil noir ont été dévastées il y a longtemps, par des armes magiques capables de concentrer les rayons solaires, et dont malheureusement il subsiste de nombreux plans disséminés dans de vastes métropoles en ruines.

Publicités
Catégories : Sphères de cristal | Étiquettes : , , | 2 Commentaires

Navigation des articles

2 réflexions sur “Les Sphères Oubliées

  1. sympa l’idée des sphères de banlieues!

  2. tu as un peu la folie des grandeurs! douze nouvelles sphères de cristal 🙂

Quelques traces de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :