La Maison Dracostellaire Geranath, la Maison des larmes

ImageLON dragon battle, par DCWJ

Dragon stellaire: Geronashaarath, le Terrible fléau de Parnarath

Grand Draconite actuel:Ser Gelird de Kerldd.

Personnalités notables:

Sphères d’influence: Sphère du Faucon gris, Sphère de Newhon.

Sanctuaire principal: Le Manoir des Larmes, dans la cité de Kerldd, sur le monde de Ginsel.

Histoire: En 4567cs, Erild de Kerldd fonde la Maison Dracostellaire de Geranath, dans la Sphère de cristal de Kinthari. Geronashaarath vient alors d’abandonner cet espace sauvage, qui deviendra plus tard la Sphère du Faucon gris, et laisse derrière lui une lignée composée de nombreux natifs de Ginsel. Les seigneurs de Kerldd s’illustreront toujours à la tête de cette Maison, usant de manipulation et de meurtres afin d’assurer leur règne. La Maison des larmes tire son surnom des nombreux morts qu’elle sème partout où elle intervient. Les Ensorceleurs dracostellaires de Geranath sont réputés pour paraître tels des nobliaux insouciants et pédants, nés dans les traditions des Cités indépendantes de Ginsel, mais ils se révèlent être d’implacables assassins, opportunistes et ne montrant aucune pitié vis-à-vis des membres des autres Maisons Dracostellaires, et encore moins face à des individus jugés inférieurs, sans lignage dracogrammique.

En 4621cs, la jeune Maison de Ginsel tente d’approcher les différentes communautés Syndarh de Greela, le monde extérieur de Kinthari, mais les seigneurs de ce peuple perçoivent la nature des Ensorceleurs humains, et leurs interdisent l’approche de leur monde. En réponse, les Geranath forment des alliances avec plusieurs chamanes gobelins sur ce qu’il subsiste de Borka, et se rangent ainsi parmi les forces du Mal au sein de cette Sphère de cristal.

En 4687cs, les Sept Maisons Dracostellaires sont suffisamment puissantes pour s’affirmer en tant que groupe d’influence au sein des Sphères Connues. C’est le Pacte des Draconites, qui voit les sept patriarches se réunir dans la cité de Kerldd afin de discuter domination des peuples et quêtes mystiques. Finalement, les alliances entre Maisons resteront rares et fragiles, mais une culture commune voit le jour à cette époque.

En 4708cs, la Maison Geranath rassemble un millier de membres arborant la Marque de Parnarath, symbole de l’appartenance au lignage de Geronashaarath. Le Grand Draconite d’alors, Neldo de Kerldd, décide d’entamer un premier rituel de Fusion dracogrammique. Trop peu des siens possèdent la force nécessaire pour soutenir un tel effort, mais les bases de ce qui deviendra une capacité essentielle de la caste sont posées. La tentative attire l’attention de Nesbranagaarm, un dragon de bronze de Ginsel, qui se laisse convaincre de servir la Maison Dracostellaire.

En 4752cs, les Geranath ont rassemblé autour d’eux plusieurs autres dragons de la Sphère de Kinthari. La prolifération des jeunes peuples du Vide a provoqué de vives inquiétudes parmi les populations draconiques allant en s’amoindrissant rapidement, et les Ensorceleurs de la Maison des Larmes offrent des rituels permettant de fortifier le sang des dragons. Métalliques et chromatiques doivent taire leurs dissensions et servent les Geranath, recevant en retour les mythiques Larmes de Parnarath, qui les transforment physiquement et moralement en Dragons des larmes.

Usant de corruption, la Maison Dracostellaire prend le contrôle des cités de Ginsel et maintien un état permanent de guerre entre les Etats, favorisant ainsi ses membres qui deviennent de grands protecteurs des peuples. Les seize Dragons des larmes reçoivent de nouveaux noms en 4805cs, ils permettent d’imposer l’ère des larmes sur ce monde. Une sombre époque durant laquelle la majorité des grands rituels Geranath sont développés.

C’est en 5127cs qu’un porteur de la lignée Stellaire Orgo arrive sur Ginsel, il se nomme K’vard et arbore un complexe dracogramme similaire à ceux des Geranath. Combinant ses pouvoirs d’Ensorceleurs à ses dons stellaires, il anéantie en quelques instants le Conseil Draconite et prend la tête de la Maison. En deux décennies de règne, il tue lui-même deux dragons des larmes, et provoque la ruine de la Maison. La dernière héritière de la lignée de Kerldd, Dishaï, parvient à tuer son maître, mais la Maison Geranath émerge du Désastre de K’vard grandement amoindrie.

La Quête des écailles ténébreuses débute en 5824cs. Tant bien que mal, la lignée dracostellaire a été maintenue vivace sur Ginsel, mais les Draconites qui règnent alors ne parviennent pas à nommer un meneur, et leurs pouvoirs déclinent dangereusement d’une génération à l’autre. Irelt de Kerldd décide alors de prendre l’initiative d’explorer les Sphères Connues, en quête d’un moyen pour retrouver la puissance de ses ancêtres. Il le découvre dans les Confins de la Sphère Lao du Scarabée d’émeraude, pactisant avec les Dragons des ténèbres, les terrifiants Chi’long. Son dracogramme renforcé par des énergies anciennes, Irelt de Kerldd revient sur Ginsel, tue les plus faibles membres de la Maison Geranath dont il prend la tête en tant que Grand Draconite.

Le nouveau millénaire débute avec la corruption de deux jeunes dragons borkans et l’établissement de quelques Geranath parmi les nations d’Oerth. De nouvelles ressources permettent de fortifier la Maison Dracostellaire qui doit accomplir de grandes actions d’éclat afin de retrouver sa place parmi ses pairs.

En 6152cs, un Draconite Geranath nommé Olers Cerit développe le puissant rituel du Dracogrramme légendaire, permettant aux plus puissants d’évoluer rapidement en consumant des énergies magiques. Plusieurs Ensorceleurs voient là un moyen d’entamer une forme d’Ascension vers un statut divin, pouvant les rapprocher de leur dragon stellaire. Ils rejoindront le culte naissant des Sept Seigneurs, emportant avec eux de précieuses connaissances ésotériques.

Les invasions Draco-élémentaires débutant en 6329cs attirent l’attention des sept Maisons qui mobilisent leurs forces afin d’en apprendre plus au sujet de ces peuples draconiques. La Maison Geranath parvient à capturer plusieurs créatures puissantes, qui une fois torturées fournissent de nombreuses ressources et connaissances. Sur Ginsel, les Griffes se réunissent afin de renforcer le dracogramme de la Maison en infusant l’essence de dragons du magma. Dans un premier temps, seuls les Crocs bénéficient de ce dracogramme renforcé, mais d’ici la fin des invasions Draco-élémentaires, tous les Ensorceleurs Geranath le possèdent.

6500cs, l’année des Guerres du Croissant opalin, la Maison Geranath est au cœur de ce conflit qui embrase les petits potentats de Ginsel. Plusieurs Stellaires intriguent afin d’acquérir des domaines planétaires, et se heurtent à la puissante Maison des larmes. Trois dragons sont tués sur ce monde, et d’importantes ressources sont gaspillées pour tenter d’éliminer les mystérieux Masques étoilés. Rien n’y fait, malgré leur puissance, les Ensorceleurs perdent définitivement plusieurs territoires sur leur monde natal.

En 6589cs, Ser Levo de Kerldd, Grand Draconite de la Maison Geranath, mobilise les plus puissants Ensorceleurs de son lignage autour d’un ambitieux projet d’expansion à travers les Sphères Connues. Après quelques tentatives pour s’établir ailleurs dans le Triangle radiant, c’est finalement la Sphère de Newhon qui est choisie comme domaine secret. Là, plusieurs petits sanctuaires sont établis, et plusieurs dragons sont liés à la Maison Dracostellaire par des pactes.

A partir de 6800cs, les Grands Draconites des sept Maisons se rassemblent régulièrement afin d’élaborer un nouveau et puissant rituel, le Dracogramme des Sept. Il règne alors un vif climat de tension paranoïaque parmi les Ensorceleurs, et en 6842cs, le sanctuaire secret où se réunissent les Grands Draconites est dévasté par une force colossale. Nul ne sait si le résultat était celui escompté, mais un gigantesque dragon fait de ténèbres apparaît alors dans la Sphère de Dragon d’or, ses écailles sont marquées des sept dracogrammes et son souffle vaporise des communautés entières. Il est stoppé par une manifestation de Shang Luan, protecteur de cet espace qui l’anéantie après un violent combat ébranlant la réalité elle-même. Malgré cet échec apparent, des fragments de la dépouille cosmique sont récupérées par les différentes Maisons Dracostellaires qui peuvent ainsi disposer de connaissances sur le Dracogramme des Sept.

En 7019cs, la Guerre des Crocs et des Griffes est déclarée au sein des Sphères de la Ligue. La Maison des larmes a intriguée durant les précédentes décennies, afin d’acquérir toujours plus d’influence parmi les communautés de la Sphère de Newhon. Les Maîtres de la Ligue ont notés la présence de ces Ensorceleurs machiavéliques et engagent les hostilités. Durant les soixante années qui suivent, les batailles provoquent de terribles dégâts, sans que les deux adversaires ne l’emportent jamais de manière décisive. Finalement, les Syndarh sont appelés à l’aide lorsque la Sera Yodinaï de Kerldd, Grande Draconite de Geranath, convoque la Horde stellaire des larmes, une nuée de vingt grands dragons. L’ultime bataille dans l’espace sauvage de Newhon voit la fin tragique de tous les plus puissants représentants de la Maison Dracostellaire, à l’exception du Draconite Ovor de Kerldd, un jeune Ensorceleur prometteur, qui amènera de profondes réformes parmi les Geranath.

En 7105cs, Ovor de Kerldd revient sur Ginsel après un périple de quinze ans dans les Sphères Connues et au-delà. Il arbore un dracogramme modifié par sept mystérieux symboles, qui désignent sept dragons stellaires vassaux de Geronashaarath rencontrés au sein de Sphères dont il taira les localisations. A sa suite viennent les Drakkéides de Monhrold, cent Ensorceleurs Dracostellaires nés de peuples bien plus proches des dragons que les humains. Ils supplantent la hiérarchie d’alors au sein de la Maison, et provoquent un schisme qui perdure. Sous le commandement du Draconite Evor Lashnar, ceux qui réchappent à la purge sanglante des Drakkéides de Monhrold parviennent à se regrouper dans le sanctuaire Newhonite de Padron’Yliris, où ils se déclarent uniques héritiers au sang pur du dragon stellaire Geronashaarath. Les autres Maisons soutiennent cependant Ser Ovor de Kerldd et ses mystérieux alliés. En 7187cs, la Guerre des larmes éclate et voit la fin de nombreux Ensorceleurs. Evor Lashnar réchappe de peu à une énième tentative d’assassinat, il rallie le Culte des Sept Seigneurs avec d’importantes reliques, et un savoir qui fera par la suite défaut à la Maison Geranath. Les autres séditieux sont pratiquement tous éliminés, mais certains renoncent à leur allégeance et parcourent les Sphères en quête d’un moyen d’effacer la Marque de Parnarath. Un seul de ces Ensorceleurs parviendra à se libérer de l’influence mystique du Dragon des larmes, il participera à la fondation de l’Ordre Sanctus Draconi, dans le Triangle radiant.

De nouveau dans leur Histoire, les Geranath sont confrontés à des Stellaires de la lignée Orgo. En 7208cs, une nouvelle vague de porteurs des dons stellaires se manifeste à travers toutes les Sphères Connues. Les Sœurs Dissaï-Andaar approchent les Draconites de la Maison Dracostellaire, elles disposent d’une flottille de vaisseaux de guerre et exigent la soumission des Geranath qui mobilisent toutes leurs forces sur Ginsel. La Bataille de Kerldd voit la destruction du vieux mur d’enceinte de la cité, la mort de trois dragons des larmes, mais également la capture des spelljammers Dissaï-Andaar, qui offrent une nouvelle puissance à la Maison Dracostellaire.

En l’an 7604cs, la Maison Ragmaard ouvre les hostilités en cherchant à s’emparer d’une relique Geranath, la Griffe d’améthyste. L’attaque est soudaine, brutale, mais n’est que la première dans une guerre qui contraint les autres Maisons Dracostellaires à prendre parti. La Guerre des Sept est un conflit mystique pour le contrôle de ressources magiques et de connaissances hermétiques, chacune des Maisons révèle sa puissance et en profite pour étendre son influence à travers les Sphères Connues. Après trente années d’hostilités, les Grands Draconites finissent par se réunir autour d’une nouvelle alliance impliquant l’élaboration d’un Dracogramme des Sept, renforcé par de nouvelles connaissances.

En 7935cs, Sera Dalna Joniel règne sur la Maison Geranath. Face au déclin de l’ensemble des lignées Dracostellaires, elle entame ce qu’elle désigne comme la Voie des marques régénérées. Il s’agit de soigneusement sélectionner les couples qui engendreront des générations d’Ensorceleurs plus puissantes. Très rapidement cependant, il apparaît que les porteurs de marques dracogrammiques d’une même Maison ne peuvent suffire à maintenir la lignée. Des échanges sont nécessaires, et des liens nouveaux se créent ainsi. En quelques générations, les Ensorceleurs Dracostellaires nés des Sept Terrifiants retrouvent une grande part de leur héritage perdu. Dans la même période, le Culte des Sept Seigneurs adopte sa propre version de la Voie des Marques régénérées. Le sang Stellaire s’est également amoindri, et une rigoureuse sélection sera menée dés lors.

8034cs, une année d’importance pour les nations de Ginsel, qui voient l’introduction de plusieurs inventions technologiques au sein de leurs sociétés. La Maison Geranath favorise le développement des armes à feu, copiées sur celles employées par les Nains de l’Enclume. Inexorablement, les anciennes traditions guerrières cèdent le pas à la poudre et à une nouvelle organisation militaire. Les Crocs, la caste guerrière de la Maison, est reléguée à la protection des sanctuaires, tandis qu’une nouvelle force combattante est formée; Les Gueules sont des Ensorceleurs possédant un dracogramme mineur, mais apprenant à manier des armes nouvelles, dont les effets destructeurs sont amplifiés par leur magie.

En 8109cs, le second Dracogramme des Sept est enfin complété. Huit cent Ensorceleurs des sept Maisons se réunissent dans la Sphère de Vergon, où est entreprit le complexe rituel. Un grand dragon stellaire apparaît après trois longs mois d’incantations, il combine harmonieusement les dracogrammes légendaires et se voit doué d’une conscience, de pouvoirs quasi-divins et d’un nom; Alrosnamthaar, le Dévoreur d’étoiles. Malheureusement, le Culte des Sept Seigneurs à eu vent de ce rituel est attaque les Ensorceleurs, amoindris par les cérémonies qui se sont succédées. Le Huitième Terrifiant est capturé par les sectateurs, qui sacrifient des centaines des leurs et font usage de la Cage d’opaline, un artefact pouvant contenir une entité cosmique. Ceux du Culte qui survivent à la brève bataille s’enfuient dans le Phlogiston avec leur prisonnier et nul n’entendra plus jamais parler d’eux. Les Grands Draconites rassemblent leurs forces après ce coup dur porté à leur puissance, ils s’unissent pour un siècle, dans le seul but d’exterminer le moindre adepte ou affilié au Culte des Sept Seigneurs. Après une sanglante campagne, cet ennemi ne se manifestera plus au sein des Sphères Connues, mais Alrosnamthaar ne reparaîtra plus également.

En 8397cs, la Maison Dracostellaire Geranath a scrupuleusement poursuivie la Voie des marques régénérées et se voit forte d’un millier de membres. Le Grand Draconite de l’époque, Ser Ilvir de Kerldd, est également Duc de sa cité et place les siens à tous les postes-clés. Après des millénaires de secrets et d’anonymat, la Maison Geranath s’impose sur Ginsel. L’architecture des sanctuaires se répand dans la cité, puis dans tous les duchés avoisinants. Quelques groupes d’aventuriers voient là l’empreinte du Mal se fortifier, mais sous la gouvernance des Ensorceleurs porteurs de la marque de Parnarath, Ginsel connaît un nouvel essor économique et dans une certaine mesure, une ère de paix. A la fin de ce quatrième siècle, les Sept Dragons des larmes sont considérés comme les gardiens des Cités de la Bordure intérieure de Ginsel.

8658cs, l’année des Grandes Pestes. Les populations de Ginsel sont frappées par un fléau que leurs puissants seigneurs sorciers ne peuvent éradiquer. Et tandis que les Ensorceleurs Geranath s’enferment dans leurs sanctuaires, le Temple de Célestian commence son œuvre en apportant soins et réconforts. En trente ans, la population est réduite au tiers, et la Maison Dracostellaire perds beaucoup de son influence. Affronter le Temple de Célestian est impensable, et chaque cité ou bourgade sur la planète reçoit rapidement sa congrégation de prêtres. En 8809cs, la majorité des cultes nés sur Oerth et toujours vivaces à cette époque sont représentés sur Ginsel.

Comme bien d’autres organisations à travers les Sphères Connues, la Maison Geranath mobilise ses Ensorceleurs afin d’explorer les nouveaux Donjons Ryukii, dans les Sphères de la Ligue. Trois sanctuaires des Géants ont été découverts en 9036cs, et l’opportunité d’y trouver quelques reliques des âges anciens n’est pas à négliger. Le Draconite Erim Verd en ramène une Selle des Chevaucheurs Oturii, un objet capable d’accroître la taille d’une monture.

En 9108cs, le Roi de Yendoril achève sa Saison des Sérénades, une impressionnante campagne politique à travers tous les royaumes de Ginsel qui lui a permis de sceller pas moins de onze mariages avec sa progéniture. La Draconite Ashelda de Morldd en profite pour épouser le Duc de Shoril, frère cadet du Roi. Grâce à sa position, la Maison Dracostellaire gagne en influence et s’immerge une nouvelle fois dans la complexe politique de son monde natal.

En 9278cs débute un conflit opposant les Ensorceleurs Geranath et les dragons d’argent du monde géant d’Edill. La Guerre des crocs de la nuit est déclenchée par les actions inconsidérées du Draconite Ormon d’Ireldd, qui cherche à capturer plusieurs natifs draconiques de ce monde afin de créer de nouveaux Dragons des larmes. Malheureusement, après plusieurs violentes batailles dans les strates venteuses d’Edill, une manifestation divine de Rais, protectrice des dragons d’argent, met un terme aux attaques de la Maison Geranath, qui voit son Conseil des Draconites réduit de moitié.

Réduits à une poignée, les descendants des Drakkéides de Monhrold décident en 9382cs d’armer un vaisseau et de partir en quête d’autres marqués parmi leur peuple au sein des Sphères Connues. Leur départ amoindri temporairement la Maison Dracostellaire Geranath, mais plusieurs jeunes Valoriens ambitieux se distinguent durant les intrigues de la Maison propres à Ginsel et forment un tiers du nouveau Conseil des Draconites.

En 9593cs, la Maison Geranath tente de renforcer son emprise sur Oerth. Plusieurs Draconites pactisent avec des forces maléfiques, mais des héros de ce monde s’opposent à ce nouveau danger. Les Ensorceleurs finissent par subir tant de pertes qu’ils décident d’abandonner le monde central de la Sphère du Faucon gris, concentrant leurs intrigues sur Ginsel et les mondes extérieurs.

En l’an 10832cs survient un événement marquant nommé le Dernier Saut. Un petit groupe de Reigar apparaît soudainement sur Ginsel, semant de grands troubles parmi les populations qui n’ont jamais rencontrées des représentants de ce peuple légendaire. Frappés par une maladie mortelle, ils s’éteignent soudainement, non sans avoir attiré l’attention de l’Armada qui a mobilisé autour de la planète plusieurs Monarques. Les Syndarh héritent des Pierres de Caleeshaar, des reliques amenées par ces Reigar, mais les Ensorceleurs de la Maison Geranath explorent pour leur part le sanctuaire vivant des Mages, où ils découvrent nombre d’autres reliques moins puissantes, mais particulièrement rares au sein des Sphères Connues.

L’Appel aux larmes est un ensemble d’oracles affectant les plus puissants Draconites de la Maison Dracostellaire Geranath, qui perçoivent un message de leur créateur, le dragon stellaire Geronashaarath semble vouloir avertir ses descendants d’un grand danger menaçant leur lignée. En 10392cs, la Guerre des voleurs de marques débute, opposant les Maisons Dracostellaires à une coalition de plusieurs fratries formées par des marqués d’autres entités draconiques. Grâce aux prophéties de Geronashaarath, les Geranath sont mieux préparés et mènent les plus violents combats face à ces Ensorceleurs manipulateurs d’une magie inconnue. Grâce à leurs ressources concentrées sur Ginsel, les porteurs de la marque de Parnarath maintiennent leur influence et peuvent profiter de la faiblesse des autres Maisons à la fin du conflit. Plusieurs sanctuaires Jenos et Linorne sont ainsi pillés.

En 11218cs, un groupe d’Ensorceleurs des sept Maisons Dracostellaires parvient à s’approprier de mystérieuses perles alchimiques, façonnées par les Nains de l’Enclume au sein de leurs métropoles souterraines. Vingt années plus tard, elles seront vendues aux peuples des Sphères Connues, mais à cette époque, les héritiers des Sept Terrifiants font usages du stock qu’ils ont pu dérober, semant le chaos parmi leurs ennemis.

En 11548cs, plusieurs tentatives sont faites pour approcher des groupes d’Ensorceleurs marqués par des dragons stellaires différents des Sept Terrifiants. Tous se méfient des Geranath, dont la réputation n’est plus à faire. Malgré tout, deux groupes sont approchés avec succès, et quelques fusions dracogrammiques sont réalisées; Il s’agit des porteurs de la marque d’Onoromanikuaranth, l’Ombre pourpre, dont les Ensorceleurs sont les descendants de fuyards originaires de la Sphère Pourpre, et les porteurs de la marque du Hajjyaranaa, le Souffle putride de Vacuu.

12309cs est le début des hostilités entre les Maisons Dracostellaires Geranath et Urst. Partout où ils se croisent, les Ensorceleurs de ces deux lignées s’affrontent, sans réellement savoir ce qui a déclenché ce conflit. Leur guerre dégénère rapidement et implique de véritables armées et créatures redoutables. Il faut l’intervention des Draconites de la Maison Jenos afin de sceller les termes d’une trêve; Les exactions sanglantes des deux Maisons ont en effet attirées l’attention de nombreuses organisations cherchant à faire régner des concepts de Bien et de Justice à travers les Sphères Connues.

Le sanctuaire Vayaka de Lutrin, dans les Sphères du Rempart, est attaqué par les Geranath qui recherchent des éléments manquant d’une prophétie concernant leur destiné. En 12734cs, la Quête des larmes pétrifiées implique plusieurs Draconites Geranath qui n’hésitent pas à s’entre-tuer afin de posséder l’intégralité de la prophétie qui doit mener vers un sanctuaire oublié du Fléau de Parnarath. Après trois autres attaques menées contre des possessions d’autres Maisons Dracostellaires, le Draconite Erild Hemest disparaît soudainement. Son spelljammer, un vaisseau-marteau nommé l’Olgionoros, sera retrouvé à la dérive par des membres de la Guilde des Cartographes éthériques, sur un Courant mineur du Phlogiston, abandonné dans la hâte, sans indication sur le devenir de l’Ensorceleur.

En 12986 cs survient le Salut aux Sphères du Grand Thane Mienikos Baragard, un seigneur des Nains de l’Enclume qui emmène son peuple au sein des Plans de la Roue en laissant son vaste royaume montagneux désert. Les Geranath préfèrent désigner cette époque sous le nom d’ère du grand saccage. Plusieurs Draconites mènent en effet la flotte de leur Maison Dracostellaire vers le domaine abandonné et parviennent à explorer de nombreuses métropoles. Ils sont pourchassés ensuite le long des Courants du Phlogiston par des alliés des Nains. De grandes connaissances techniques sont ainsi ramenées sur Ginsel, et le Grand Draconite de l’époque décide d’en faire bénéficier ses alliés politiques de ce monde.

En 13297cs se produit une conjonction stellaire particulièrement favorable aux Ensorceleurs de la Sphère du Faucon gris. Les plus puissants Draconites se retirent dans leurs sanctuaires afin de forger de nouveaux objets magiques. De cette année, la Maison Dracostellaire héritera ainsi du Septième Bâton des larmes, amplifiant les pouvoirs dracogrammiques de son porteur.

L’année 13475cs débute avec des rumeurs d’une grande invasion des Sphères Connues par un ennemi de l’Âge des Légendes; Les Xix approchent et la Maison Dracostellaire Geranath rassemble ses forces afin de pouvoir soutenir le choc face à un tel fléau. Ser Gelird de Kerldd, Grand Draconite actuel, étudie les possibilités pouvant amener à la création d’un troisième Dracogramme des Sept, mais les Maisons sont divisées, plus faibles qu’auparavant.

Actions dans les Sphères Connues: La Maison Dracostellaire Geranath cherche essentiellement à fortifier sa lignée ainsi que ses dracogrammes. Pour ce faire, les Yeux, qui sont des Ensorceleurs favorisant les sorts divinatoires, voyagent au-delà des Sphères du Triangle radiant, afin d’évaluer le potentiel de possibles porteurs de la marque de Parnarath. De moins en moins nombreux, ces individus hésitent souvent à rallier une Maison foncièrement vouée au Mal, ils sont alors éliminés, leur sang drainé pour les nombreuses expériences mystiques dans les sanctuaires de Ginsel.

Les Geranath ne s’éloignent guère de leur territoire de Ginsel, où ils consacrent beaucoup de temps aux intrigues politiques locales. Puissants et influents sur ce monde, ils n’ont finalement pas jugé nécessaire d’étendre leur réseau, même au sein de la Sphère du Faucon gris, où leur réputation de Maison des larmes mobilise toutes les forces du Bien à la simple évocation d’un Ensorceleur Dracostellaire apparaissant dans leur zone d’influence.

Trois Draconites occupent les sanctuaires secrets de la Maison dans la Sphère de Newhon, ils cherchent à engendrer de nouveaux Dragons des larmes, dont les effectifs se résument à six bêtes bien moins impressionnantes que celles de la horde d’antan. Hormis cela, ces Ensorceleurs isolés maintiennent des liens anciens avec des organisations Vodanes, fournissant de nombreuses ressources magiques rares et puisées dans les richesses de l’ère impériale.

Publicités
Catégories : Les Sphères Connues, Sphères de cristal | Étiquettes : , , , | 2 Commentaires

Navigation des articles

2 réflexions sur “La Maison Dracostellaire Geranath, la Maison des larmes

  1. tu commences sans doute par la plus aimable!

  2. voilà un groupe qui me plaît bien 🙂

Quelques traces de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :