Histoire de la Sphère Guildienne

Les Maisons Guildiennes ne possèdent pas une Histoire particulièrement développée à l’échelle des Sphères Connues, leur influence reste discrète, bien que fondamentale à la prospérité de toutes les nations du Vide. Les plus anciennes Maisons peuvent retracer leurs origines jusqu’à l’ère des Sept Empires marchands, bien que la plupart des Guildes actuelles soient nées après le départ des Vestiges Rhunat. Les peuples anciens enfin parti, ce sont d’audacieux Valoriens qui fondent les premières alliances marchandes locales, transformant rapidement les antiques métropoles à leur convenance.

Selon les sages s’étant penché sur l’Histoire locale, les Maisons Guildiennes seraient nées de serviteurs ambitieux ayant oeuvré au sein de la mythique Théocratie de Pjanko. Une fois cette dernière effondrée, ils auraient conservé le culte de Ptah vivace au sein des Sphères Connues, profitant par la suite de ce lien religieux durant les Conquêtes Goshènes.

Le Règne de l’Ennéade permet à ces audacieux marchands de fortifier leurs possessions au sein des Sphères de l’Ecu, ils obtiennent également le contrôle de nombreuses ressources spatiales prises par les Goshènes à la Grande Fédération des Onze peuples, ce qui les placera par la suite en porte-à-faux avec les Arcanes.

En 1376 cs, la fondation du Second Empire Chi’Tan entraîne le déclin, puis le départ des Goshènes. Les Maisons Guildiennes sont alors puissantes, et profitent de l’occasion pour prendre le contrôle des mondes de la Sphère d’Abondance. Bien qu’elles ne forment pas véritablement un peuple unifié par des coutumes, les Maisons deviennent un Peuple-client des Syllix et se font dès lors connaître à travers les Sphères Connues.

 

La Grande Conjonction des Plans, en 2014 cs, provoque un repli global des peuples à travers les Sphères Connues. Les Maisons Guildiennes ne peuvent plus mener leurs affaires à grande échelle, mais développent rapidement des moyens non-magiques permettant le cabotage au sein de leur système. Bien que la majorité des communautés de la Sphère d’Abondance se déclarent indépendantes, ce temps d’isolement est consacré au développement des différents domaines et à l’exploration approfondie de la Couronne grise.

 

Tandis que la magie réapparaît à travers les Sphères Connues, les Invasions Gobelinoïdes frappent durement la Sphère Guildienne. Il apparaîtra par la suite que les Arcanes auront guidés les envahisseurs vers les mondes de leurs ennemis.

Les Maisons Guildiennes apportent leur soutien aux communautés de la Sphère d’Abondance, en contrepartie d’allégeances et de territoires. L’Armada elfique n’interfère pratiquement pas au sein des Sphères de l’Ecu, autant à cause de la présence des Arcanes que pour des raisons de logistique. Les Maisons Guildiennes sacrifient donc d’importantes ressources afin de financer des flottes de mercenaires.

 

Les nouvelles nations des Lao ou des Vodanes limitent les conflits entre Maisons qui étendent rapidement leur influence et favorisent le développement de ces futures grandes puissances du Vide. En opposition de plus en plus ouverte avec les Arcanes, les Maisons Guildiennes favorisent plus aisément des accords d’entraide que des négociations marchandes. Les plus influentes disposent en effet de fortunes dignes des plus puissants seigneurs des Sphères Connues d’alors, mais les dimensions restreintes de leurs domaines empêchent toujours la formation d’une armée ou la création de chantiers navals.

 

En 3854 cs, une coalition de clans de la Couronne grise mobilise suffisamment de mercenaires pour lancer une flotte contre les lunes Guildiennes. Le conflit est sanglant, plusieurs Maîtres sont exécutés, mais d’âpres négociations permettent de parvenir au retrait des pillards, en échange de ressources mises à leur disposition. Cet évènement marque cependant le début de relations tendues entre les Maisons Guildiennes et les Libres Guildes de la Couronne.

 

En 4326 cs, l’ère des grands explorateurs est au cœur de toutes les préoccupations guildiennes. Des armateurs indépendants viennent chercher le soutien des Maisons, mais également des Guildes de la Couronne grise, alors particulièrement prospères. Une importante population d’aventuriers, fortunés ou non, se fixe de manière permanente au sein des grandes métropoles lunaires.

 

En 4802 cs, le retour des Goshènes inquiète les Maisons Guildiennes, qui ont largement profitées du déclin de ce peuple de conquérants. Une immense flotte de mercenaires est mobilisée à l’approche d’un groupe de grandes Pyramides, mais les nouveaux arrivants n’ont plus grand-chose à voir avec leurs ancêtres. Ils choisissent la négociation, et obtiennent un vaste domaine sur la lune désertique de Sheless.

 

En l’an 5309 cs, l’apparition du Roi des étoiles dans la Sphère du Grand marché provoque de grands troubles parmi les affaires des Arcanes. Bien que les Maisons Guildiennes ne peuvent que se réjouir de la situation, l’influence du mystérieux Stellaire menace rapidement leurs propres domaines, et une flotte est donc mobilisée pour soutenir les mercenaires des Arcanes.

Beaucoup soupçonnent l’un ou l’autre des Grands-maîtres Guildiens d’avoir permis à un ou plusieurs descendants du Roi des étoiles d’échapper aux assassins Rastipèdes. A ce jour, nul ne sait si cette rumeur est vraie.

 

La menace du Roi des étoiles et l’intervention des plus hautes instances Guildiennes dans la Sphère de Grand marché permet cependant d’apaiser les tensions séculaires avec les Arcanes qui ouvrent plusieurs de leurs ports spatiaux aux négociants d’outresphère. La prospérité amenée par ces nouvelles voies commerciales au sein des Sphères de l’Ecu engendre cependant de terribles guerres guildiennes pour différents monopoles offerts par les Arcanes.

Durant le millénaire qui suit, pas moins de onze grands conflits ravagent les comptoirs centraux de la Sphère Guildienne, épuisant même les forces mercenaires de ce secteur. Finalement, les Arcanes auront finement manœuvré leurs adversaires pour réduire leur influence à travers toutes les Sphères Connues.

 

En 6329 cs, les Dar’enoshiim déferlent des entrailles du soleil gris. Ils compteront parmi les mystérieuses vagues d’invasion draco-élémentaires qui marqueront cette époque. Les Grands-maîtres Guildiens font appel en urgence à des mages Septeri qui peinent à repousser les terribles dragons imprégnés d’un feu glacé grisâtre.

L’invasion se prolonge durant une vingtaine d’années, et plusieurs Dar’enoshiim sont connus pour avoir établi leur fief au sein de la Sphère Guildienne.

 

Les Grands-maîtres Guildien s’accordent en 7035 cs afin de confirmer leur soutien publique aux membres de l’Ordre de la Quête de la Connaissance. Ces derniers sont grassement payés afin de diffuser le plus largement possible leur savoir au sujet des Timons solaires, devenant la norme à travers les Sphères Connues pour les trajets interplanétaires, et ruinant au passage le commerce des Arcanes et leurs Timons de spelljamming.

 

En 7042 cs, ce sont les Secondes invasions Gobelinoïdes. Les Grands-maîtres des principales Guildes de l’Ecu sont préparés aux incursions des Scro et de leurs alliés ; Ils ont en effet consacré d’énormes ressources à la formation d’une flotte guildienne, exclusivement vouée à la défense. A cette époque, le Bashar-Guildien Noonera Pielt commande un millier de vaisseaux de guerre et parvient à protéger efficacement les biens des Guildes, tout en démontrant aux autres nations du Vide la puissance de ses maîtres.

 

En 8259 cs, le Maître-Guildien Esner Liet découvre au sein du Phlogiston un ensemble de monolithes cristallins qui s’avèrent être des prisons pour les entités du Royaume Lointain. Ses équipages sont corrompus et sont connus sous le nom d’Elus de Xuaj. Ils sèment la désolation à travers les Sphères de l’Ecu et plusieurs de leurs membres sont envoyés dans les grandes métropoles Guildiennes afin de corrompre d’anciens compagnons.

Lorsque la flotte des Elus est finalement anéantie après une longue traque le long des courants éthériques, plusieurs dizaines de membres d’équipage sont manquant, et l’influence corruptrice du Royaume Lointain continue à s’exercer à travers la Sphère Guildienne.

 

En 8819 cs, suivant les pas de quelques aventuriers s’étant quelques années plus tôt enfoncé au sein du Statuaire de Maedh, un groupe composé de Maîtres-Guidiens découvre le sanctuaire secret du fondateur de la lignée impériale Vodane. Ils ramènent au moins l’une des quinze entités pétrifiées au sein de la Sphère Guildienne.

 

Depuis plusieurs siècles, les Grands-maîtres Guildiens font appel aux compagnies de mercenaires Alnondéans afin de compléter leur force militaire. Mais en 9647 cs, les Seigneurs Siféens commandant à ces compagnies renégocient tous leurs contrats à leur avantage. Plutôt que de payer des sommes colossales pour le maintien des troupes Alnondéanes dans la Sphère Guildienne, le choix est fait d’octroyer une lune aux Seigneurs Siféens, qui se voient ainsi offert leur premier domaine en dehors de leur Sphère d’origine.

 

En 9703 cs, plusieurs Guildes soutiennent et participent au pèlerinage de Ptah à travers les Sphères Connues. La Maîtresse-Guildienne Brenild Hols emmène sa flottille sur les courants éthériques les moins cartographiés et en suivant les signes du dieu, parvient à retrouver la Sphère oubliée de Namasa.

 

En 10 087 cs, de nombreuses intrigues s’entremêlent au sein des domaines Guildiens. Il faut l’intervention des aventuriers de la Compagnie de l’Osiris régénéré pour révéler au grand jour les interventions de Xénos, qui commencent à peine à faire parler d’eux à travers les Sphères Connues. Des sommes importantes, ainsi que plusieurs navires, disparaissent avec les instigateurs des différentes intrigues.

 

La fondation de la Guilde des Cartographes éthériques, en 10 254 cs, est dûment approuvée et officialisée par un conseil exceptionnel des Grands-maîtres Guildiens. Nombre de jeunes parmi les plus prestigieuses familles guildiennes rejoignent les rangs de ces aventuriers d’un genre nouveau. Il ne faut guère longtemps pour que d’anciennes cartes soient mises au goût du jour.

 

En 10 482 cs, le Culte du Cristal noir attire toutes les attentions au sein des Sphères de l’Ecu. Détenteur de vastes nefs cristallines d’un genre inconnu, plusieurs Maîtres Guildiens cherchent à approcher les dignitaires de cette religion Vodane. Les mystérieux Gzyan’iriim du Royaume Lointain s’avèrent être les instigateurs du renouveau de cette foi, ils parviennent à corrompre nombre des nouveaux fidèles, avant d’être chassés vers leur dimension d’origine. Au moins deux de leurs nefs-cathédrales parviennent à échapper à la destruction de la flotte du Cristal noir.

 

La production de fer Aquinoéen s’arrête avec la destruction par un rituel stellaire des principales veines. Ce désastre économique mets un terme, en 10 724 cs, à la soixante-huitième Guerre Guildienne, ourdie par les Arcanes, qui dans le même temps augmentent leur production de fer Baatorien.

 

En 10 943 cs, Siu Shin Zahma III envahie la Sphère d’Alnondéa, qui devient un protectorat des Cinq Dragons Lao. Les Grands-maîtres Guildiens parviennent à négocier de nouveaux accords avec le Trône du Dragon, mais entretien les anciennes alliances avec les seigneurs Siféens.

 

 

La Chute de l’Empire Vodane est consommée en 11 109 cs. Les Grands-maîtres Guildiens ont depuis longtemps soutenus la puissante nation en finançant ses flottes de guerre. Le désastre de la campagne contre le Triangle radiant voit également s’effondrer plusieurs familles majeures de la Sphère Guildienne. Un nouveau Conseil est formé à la suite de la Chute.

 

En 13 472 cs, de jeunes explorateurs de la Guilde des Cartographes éthériques notent de massifs déplacements de nuées insectoïdes géantes, un peu partout le long des Courants principaux des Sphères Connues. La Troisième vague Xix approche, et les Grands-maîtres Guildiens commencent à mobiliser des ressources à envoyer au loin.

Publicités
Catégories : Les Sphères Connues, Sphères de cristal | Étiquettes : , , , | Un commentaire

Navigation des articles

Une réflexion sur “Histoire de la Sphère Guildienne

  1. un peu trop touffu quand on n’a pas quelques références par rapport à ta chronologie principale, mais pour connaître deux ou trois dates, c’est pas mal de discerner l’influence des guildiens dans le Temporum spherae.

Quelques traces de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :