L’Agrégat de Chelonn

Gaz et poussières de la nébuleuse du Lagon

L’Agrégat de Chelonn est ainsi désigné de par les archipels de matière élémentaire se formant à proximité des trois Sphères connues de cet ensemble. Le Phlogiston est bien moins agité de remous que partout ailleurs dans ce secteur du Plan Matériel Primaire, et il n’est pas rare de voir de petites communautés s’établir au sein de ces archipels, faisant du négoce durant quelques années, avant de migrer vers des lieux plus propices à la Vie.

Le nom de Chelonn date d’une époque antérieure à l’apogée des Enoorhii de Nutaraï. Certains sages estiment qu’il est une altération du vocable Reigar Cheln’oron, désignant un animal à carapace existant toujours au sein des Sphères Perdues. De très anciennes légendes mentionnent de colossales créatures élémentaires évoluant librement au sein des éthers apaisés du Phlogiston. Leur forme, se rapprochant de celui des tortues marines, mais à une échelle sans commune mesure, fit adopter le nom de Chelonn aux premiers explorateurs de l’Agrégat. Il ne subsiste plus aucune de ces entités, et les peuples anciens qui naviguèrent jusque-là n’en firent jamais mention. Mais certains êtres, des rêveurs, détenteurs de dons oubliés, perçoivent toujours la présence de ces êtres merveilleux, quelque part au sein des éthers, en des régions méconnues de l’Agrégat de Chelonn.

La région est une zone ancienne et à l’écart des grands empires des Sphères. Les courants irisés permettant de rallier ses Sphères mais avec une durée de voyage moyenne équivalent à cinquante jours, bien peu de négociants et d’explorateurs tentent la traversée du Phlogiston.

Des peuples anciens naquirent au sein de l’Agrégat de Chelonn, le plus remarquable étant celui des N’uru’N, de grands conquérants planaires dont les ancêtres forgèrent de puissants empires au sein des Sphères Chelonnites.

Fortement liés aux Plans Elémentaires, les Sphères de l’Agrégat furent le théâtre de terribles conflits opposant les plus puissantes entités de ces dimensions. Peu de divinités des Plans Extérieurs eurent une influence notable en ces lieux, bien qu’il existe des communautés vénérant Célestian, le long des courants reliant les Sphères Chelonnites.

La concentration de matières élémentaires favorisa de tous temps l’établissement de communautés nomades, tels les Zoleek, en un âge intermédiaire succédant à celui des Reigar, mais bien avant l’ère glorieuse des Enoorhii. Les Zoleek tracèrent les plus anciennes voies éthériques au sein du Phlogiston, nombre de celles-ci ont depuis lors disparues, mais leurs étranges cartes coralliennes encore vivantes sont des aides précieuses pour les navigateurs d’aujourd’hui. Les Zoleek disparurent soudainement, non sans avoir laissé derrière eux un nombre conséquent de haltes toujours utiles aux voyageurs. Certains pilleurs d’épaves tentèrent de retrouver des vaisseaux de ce peuple excessivement ancien, sans succès jusqu’à maintenant.

La Sphère de Nutaraï n’abrite aucune planète tellurique ou gazeuse, mais son système se compose de six grandes ceintures d’astéroïdes entourant un singulier soleil couleur lavande, enserré par une vaste cage minérale sur laquelle s’établirent des peuples oubliés. Les conditions de vie se révèlent dramatiques au sein de ce système, et hormis quelques peuplades adaptées aux rigueurs extrêmes. La Sphère de Pionaï, également baptisée Sphère des Pluies, est un système de trois mondes océaniques conquit par les N’uru’N qui en firent le cœur de leur vaste empire élémentaire. Malgré leurs nombreuses défaites et le déclin de leur civilisation, Pionaï reste un phare de la culture N’uru’N. La Sphère de Chenaï abrite les mondes originels des N’uru’N. C’est là que se développa ce qui deviendrait le plus grand empire des Plans élémentaires, au milieu de puits gravitationnels des géantes gazeuses et du rayonnement d’un soleil blanc. Inhospitalière, la Sphère de Chenaï n’en reste pas moins le berceau de plusieurs cultures anciennes, dont il subsiste des ouvrages prodigieux.

Publicités
Catégories : Les Plans Primordiaux, Les Sphères Connues, Sphères de cristal | Étiquettes : , , , | Un commentaire

Navigation des articles

Une réflexion sur “L’Agrégat de Chelonn

  1. il était temps! après avoir lu des trucs sur les N’uru’N depuis des mois, enfin on sait ce que c’est que cet agrégat!

Quelques traces de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :