L’Âge sombre

Avec la chute des grands domaines Reigar, des douzaines de peuples s’approprient des fragments de la précieuse connaissance détenue par leurs maîtres défunts. Les territoires sont morcelés et deviennent autant d’enjeux pour des guerres brutales. Les principaux pouvoirs des Mages étaient innés, leurs Magétoiles et leurs Rituels stellaires sont désormais inaccessibles, et les grandes flottes de spelljammers disparaissent dans des conflits nihilistes.

Un Âge sombre débute ainsi.

 

~ 150 000

Profitant de leur position privilégiée au sein des flottes spatiales de leurs maîtres, les Zamaron ont patiemment élaborés leur prise de contrôle des plus importants bâtiments. Ils se rassemblent au sein des Sphères qui deviendront plus tard l’Empire Septer. Là, ils fondent le puissant Narun-Amaron, une magiocratie qui perdurera durant plusieurs millénaires et influencera toutes les autres cultures des Sphères Connues.

Malheureusement, le brillant exemple Zamaron reste unique en cette ère de désordre. Des civilisations entières s’élèvent par la guerre, puis disparaissent en emportant à chaque fois un peu plus du savoir ancien. De jeunes peuples émergent alors, mais ne représentant pas encore une menace pour les arrogants vassaux des Reigar disparus, ce sont les Syndarh, les Mordd et les Gaelh.

Au sein des Fontaines stellaires, les Nabukii sont désormais de terribles seigneurs guerriers ayant su s’inspirer de leurs anciens maîtres Reigar pour fonder leur propre culture. Incapables d’affronter les deux autres peuples des Fontaines, les At’Uru et les Treel, ils cherchent à envahir les Sphères voisines en transitant par le Phlogiston. Ils rencontrent alors les descendants des mythiques Kayzonn, de gigantesques léviathans évoluant entre les Sphères de cristal, se nourrissant des énergies élémentaires et cherchant les limites du Phlogiston. Persuadés de leur force, les Nabukii engagent le combat et voient leur vaste flotte anéantie en quelques instants. Les rescapés parviennent à rallier la Sphère de Kra’aken, dans ce qui sera plus tard l’Empire Vodane. Là, traumatisés par leur expérience, ils engendreront la civilisation Clydön.

 

~ 135 000

Au sein des Sphères dites Anciennes, les communautés Nariac se développent autour d’une même philosophie d’équilibre des énergies et des formes de vies. Isolés de par leur adaptation au Vide, les Nariac attirent malgré tout d’autres peuples, qui adhèrent et diffusent les principes du Kuraa-Vacuu.

 

~ 120 000

Seconde grande migration Xix. Les peuples des Sphères Connues ne connaissent les Xix qu’à travers d’obscures et terrifiantes légendes de leurs anciens maîtres. Un millier de royaumes naissants disparaissent soudainement lorsque les Nuées s’abattent sur des mondes désormais gorgés de vies. Aucune force ne semble pouvoir repousser la multitude de créatures insectoïdes qui se répand à travers les Sphères en utilisant le don oublié des Reigar de saut interstellaire.

Durant un millénaire, les Xix assimilent des formes de vie et s’adaptent aux planètes dont ils épuisent les ressources. Un nouveau phénomène survient alors; Des adeptes du Kuraa-Vacuu découvrent qu’ils peuvent communiquer avec une mystérieuse conscience planétaire et l’aider à se libérer des intrus. La nouvelle se répand parmi les alliés des Nariac, et en moins d’un siècle, les milliards de Xix sont à leur tour assimilés par les mondes qu’ils dévoraient. Ils laissent cependant derrière eux un héritage, qui prendra la forme de plusieurs espèces insectoïdes comme les Xixchil, les Kreen et les Rastipèdes.

 

~ 110 000

Troisième Guerre des Sphères. Les Nuées Xix ont donc été anéanties dans les Sphères Connues, mais la majorité des planètes sont exsangues, leurs populations sur le déclin. Deux peuples se distinguent alors, les At’Uru et les Hurwaetii. Deux civilisations ayant depuis longtemps favorisées le Vide comme environnement, et qui ont su se préserver des guerres précédentes afin de pouvoir régner en leur temps.

Cette troisième grande guerre est sans commune mesure avec les précédentes, mais elle affecte de nombreux peuples jusqu’alors mineurs, et qui profitent du conflit pour redécouvrir le spelljamming et des connaissances perdues. Les At’Uru ont patiemment rassemblés de nombreux alliés et favorisent le contrôle durable des systèmes planétaires. En opposition, les Hurwaetii ont évolués le long des courants irisés du Phlogiston et ne voient les planètes qu’en tant que ressources pour leur expansion.

Ce conflit est principalement connu pour son dénouement, orchestré par un peuple jusqu’alors inconnu, et qui imposera une paix durable et mettra fin à l’Âge sombre. Il s’agit des Sharood.

Publicités
Catégories : Temporum Spherae | Étiquettes : | 4 Commentaires

Navigation des articles

4 réflexions sur “L’Âge sombre

  1. Les perso de niveau 1 doivent avoir un peu de mal à une époque pareille! Même combat que pour Vampire Dark age, j’imagine!

    • en fait non, pas vraiment, car les joueurs et joueuses peuvent incarner des membres de peuples de cette ère, donc foncièrement plus puissants.

  2. … il n’empêche que les niveau 1 doivent en chier!

  3. Pingback: Les grands courants philosophiques à travers les Sphères Connues | Les voyages de Deryn Naythas

Quelques traces de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :