L’Âge légendaire

Il apparaît qu’en ce temps lointain, le Phlogiston ne semble pas occuper tout le Plan Primaire. De vastes territoires sont dominés par le Vide, et les Sphères de cristal ne semblent pas exister.

Les Junan sont les seuls à mentionner cette structure cosmique dans des rapports détaillés. Ils semblent alors bien loin des fabuleux Créateurs qu’ils seront pour les peuples à venir. Errant au sein du néant, ils finissent par s’aventurer dans le Phlogiston et assistent à la naissance des Sphères.

~ 1 000 000

La Sphère Primordiale se brise et libère une énergie unique à travers le Phlogiston encore en expansion. Les futurs Sphères de cristal qui formeront l’Anneau Primordial commencent à se constituer.

Les Junan assistent à la naissance des Sphères et appréhendent les vérités fondamentales de la Vie en se plongeant dans l’étude du fantastique processus.

 

~ 900 000

Les Sept Sphères de l’Anneau Primordial sont constituées. Les Junan se laissent enfermer au sein de ces orbes afin d’y étudier leurs étoiles et leurs planètes. Ils y découvrent le fragile principe de la Vie et se l’approprie.

Ailleurs au sein du Phlogiston, les Sphères Perdues finissent également de se développer. En ces lieux silencieux, la Vie se développe sans la supervision des Junan.

 

~ 800 000

Les Sphères de l’Anneau Primordial se brisent à leur tour, sur une période d’une dizaine de millénaires d’intervalle. Les descendants des Junan suivent de près les Semences stellaires qu’ils ont élaborées et qui deviendront à terme de nouveaux foyers de vies.

Au sein des Sphères Perdues, une multitude d’entités apparaissent, prolifèrent puis disparaissent. Un autre cycle de la Vie s’instaure, bien plus chaotique. Il engendre finalement les Reigar, les Kayzonn et les Xix.

 

~ 750 000

Les premières générations de Reigar découvrent leur lien empathique avec les énergies élémentaires. Ils expérimentent instinctivement et découvrent un moyen de se déplacer d’un monde à l’autre, en puisant dans les champs planétaires.

Les Kayzonn, nés dans le Vide, finissent par découvrir un moyen de traverser la mystérieuse muraille cristalline limitant leurs déplacements. Au sein du Phlogiston, ils trouvent l’environnement idéal et se mettent à suivre les premiers courants irisés.

Les Xix prolifèrent sans aucun contrôle sur leur population et submergent rapidement les ressources de leurs mondes. Par nécessité, leur évolution les pousse à évoluer dans le Vide où leur multitude se met en stase, attendant que les planètes se régénèrent.

 

~ 700 000

Les Semences stellaires des Junan ont engendrées nombre de Sphères de cristal, ainsi que des étoiles très différentes les unes des autres. Cependant, à peine un tiers des tentatives ont portées leurs fruits. Des systèmes planétaires se forment, mais la Vie contrôlée par la Haute science de Juna ne se développe qu’en très peu d’endroits. Troublés par leurs échecs, les Junan se divisent en petits groupes restreint et se consacrent à de nouvelles expérimentations.

De leur côté, les Reigar découvrent que malgré les prodigieuses distances séparant leurs communautés, un mystérieux lien empathique leur permet fréquemment de retrouver les leurs. Le partage des expériences de chacun amène la création des premières formes de magie structurée, qui offrent ainsi aux plus doués l’opportunité de tracer des cartes mystiques des mondes visités.

 

~ 650 000

Un important groupe de Reigar saute au sein de la Sphère Xix. Les créatures pétrifiées dans le Vide perçoivent cette intrusion et dévorent les nouveaux visiteurs, assimilant leurs capacités magiques.

Le Conula-Saruno, un important collectif de Junan, parvient à stabiliser plusieurs espèces nouvelles au sein de ce qui sera nommé plus tard la Sphère de Caanshoom-Siriit. L’expérience est rapidement renouvelée dans l’ensemble des orbes liés entre eux par les mêmes courants irisés, les Sphères Anciennes.

 

~ 600 000

Un autre collectif Junan, le Jumacna-Poruut, mène à terme le développement de la Vie au sein d’un autre ensemble de Sphères, mais d’imprudentes manipulations des soleils, ajoutés à un manque de surveillance de plusieurs espèces, provoque la création de brèches dimensionnelles reliant le Vide au Royaume Lointain. Les Junan consacrent des millénaires à tenter de sceller ces dangereux passages, mais sont corrompus les uns après les autres par des énergies et des consciences aussi anciennes que les leurs. Ils deviendront plus tard les réceptacles des Seigneurs de l’Horizon, maîtres effroyables de l’Empire Lointain.

 

~ 500 000

Première grande migration Xix. Forts de la capacité de saut interstellaire prise aux Reigar, les Xix se répandent à travers les Sphères Perdues, puis dans celles qui formeront plus tard les Sphères Connues. Les ressources de centaines de mondes sont ainsi consumées, ruinant à tout jamais de nombreuses expériences des Junan, mais offrant à des groupes isolés de Xix l’opportunité d’assimiler les capacités souvent embryonaires d’autres êtres vivants.

Plusieurs groupes de Reigar rencontrent des peuples primitifs engendrés par les Junans. Leurs pouvoirs impressionnent et leurs permettent d’imposer leur volonté à de nombreuses communautés.

 

~ 400 000

Sous l’impulsion d’un Haut-maître nommé Toralini’Kaerb, plusieurs des plus importantes communautés junanes se rassemblent au sein de la Sphère Ancienne. Le partage des connaissances acquises sur les principes fondamentaux de la Vie amène de nombreuses interrogations, mais permet dans les millénaires suivants d’engendrer des peuples résistants, au potentiel évolutif supérieur. Il semble que cette assemblée soit la première d’une longue série de réunions, les Junan percevant également leur déclin, du à l’éloignement entre leurs communautés.

Sur de nombreux mondes abandonnés des Junans, les Reigar fortifient les peuples qui acceptent de se soumettre à leur volonté. Les premières civilisations planétaires apparaissent, comme le Darlusharamnath des Enoorhii, ou le Vordokamha des At’Uru. Dans le même temps, des Reigar restés au sein des Sphères Perdues commencent à explorer le Vide, grâce à de formidables bêtes dominées par leur magie.

 

~ 380 000

Première Guerre des Sphères. Les Reigar ont découverts la présence menaçante des Xix, partout au sein de Sphères qu’ils considèrent comme leurs. A un contre dix millions, les Mages déclenchent les hostilités en scorifiant un monde littéralement recouvert de créatures affamées. La magie est déchaînée partout ailleurs, et peine à contenir les hordes sans fin d’insectoïdes. C’est à cette époque que survient la Quête du Mage, narrant le périple d’un héros Reigar à la recherche d’une aide émanant des Junans. Le récit sera reprit à travers les millénaires suivants, déformé selon les cultures l’assimilant, jusqu’à ce que les Clydön y trouvent un moyen de dresser une carte mystique des Sphères Connues.

Après dix siècles de conflits incessants, les Reigar des Sphères Perdues, qui ont initiés la guerre, renouent le contact avec leurs frères et sœurs établis dans les Sphères Connues. Grâce aux peuples qu’ils ont su asservir, ces derniers représentent une force non négligeable, et qui permet de faire pencher la balance en faveur des Reigar.

 

~ 350 000

La menace Xix est limitée aux Sphères Perdues, mais les insectoïdes ont su engendrer une multitude d’espèces qui prolifère partout dans les Sphères Connues. Les Reigar pour leur part, commencent à prendre goût au pouvoir qu’ils exercent sur des peuples jugés inférieurs. Ils se heurtent cependant aux Junans, qui tout en restant prudemment à distance des plus grands empires planétaires des Mages, manipulent leurs populations asservies afin d’engendrer des soulèvements. Mais les Reigar des Sphères Perdues, convoitant les domaines de leurs pairs, lancent leurs forces dans le Vide, contre les formidables nefs des Junans. Il ne faut guère de temps pour que les épaves ainsi capturées soient étudiées puis adaptées aux dangereux tyrans. C’est l’avènement des Magétoiles, reliques pouvant capter les énergies stellaires afin de mouvoir des vaisseaux organiques de plus en plus gros.

Au cœur des Sphères Connues, loin des zones de conflit opposant les Reigar aux Junan, les héritiers du Haut-maître Toralini’Kaerb favorisent plusieurs espèces inférieures mais au fort potentiel. Ils espèrent ainsi voir naître des alliés. Ces peuples farouchement indépendants se répandront dans ce qui sera plus tard désigné sous le nom de Triangle radiant.

 

~ 300 000

Cette époque est considérée comme l’apogée de la civilisation Reigar au sein des Sphères Perdues. Bien qu’il existe plus de cent lignées différentes cherchant à imposer sa vision des Sphères aux autres, la chasse aux Junan et la lutte contre les Reigar des Sphères Connues permettent la création d’alliances efficaces.

Les premiers Timons de spelljamming se développent à cette époque. Ils permettent aux Reigar des prouesses qui resteront inaccessibles aux autres peuples, comme le saut interstellaire d’une Sphère à l’autre, sans besoin d’Anneau de Translation. Face à cette puissance sans limite, les Reigar des Sphères Connues, divisés et amoindris par les soulèvements réguliers de leurs vassaux, doivent renoncer à de nombreux mondes.

 

~ 250 000

Seconde Guerre des Sphères. Profitant de la faiblesse de leurs maîtres, plusieurs peuples des Sphères Connues se révoltent et bénéficient de l’aide venant des Sphères Perdues. Les At’Uru, les Treel et les Nabukii forment la première alliance connue de peuples asservis et deviennent maîtres des futures Fontaines Stellaires. Les partisans de leurs anciens tyrans peinent à sauter à travers cette région, perturbée par des phénomènes cosmiques trop puissants. Les mondes libérés sont ainsi autant de phares pour ceux qui souhaitent échapper à l’emprise Reigar.

Mais la libération des esclaves reste finalement anecdotique; Les Reigar des Sphères Perdues profitent de l’anarchie ambiante pour frapper durement leurs frères et sœurs. Les premiers Rituels stellaires sont inventés à cette époque, simultanément par les deux partis en présence. Des soleils sont ainsi soufflés, des mondes fracassés et pratiquement aucunes des Sphères Connues n’est alors épargnées.

Finalement, les Reigar finissent par réaliser que leur extinction, en tant qu’espèce, est imminente. Une trève est conclue mais il est déjà trop tard, le déclin des Mages est entamé.

 

Face à de telles atrocités, les Junan se rassemblent en un lieu supposé être l’espace de Toralikis. Là, ils développent un nouveau projet, en mesure de préserver la Vie sous une variété de formes suffisante pour repeupler des mondes dévastés ou déserts. Le Spelljammer est ainsi conçu, par les Junan et quelques peuples alliés, jadis esclaves des Reigar.

 

~ 200 000

Le Fléau des Mages. Une épidémie se répand parmi les communautés Reigar, elle n’affecte que les détenteurs de pouvoirs magiques et tue impitoyablement en quelques jours. Nul ne connaît l’origine du fléau, mais beaucoup l’attribue alors aux Junan, qui restent silencieux durant toute cette période.

Les Reigar des Sphères Connues sont pratiquement tous décimés, autant par l’épidémie que par les ultimes soulèvements de leurs vassaux. Quelques communautés subsistent au sein des Sphères Perdues, mais le règne des Mages est désormais terminé.

Publicités
Catégories : Temporum Spherae | Étiquettes : | 6 Commentaires

Navigation des articles

6 réflexions sur “L’Âge légendaire

  1. Tu aimes bien écrire donc!

    • j’avoue qu’avec ma formation de comptable, j’ai eu des cours de secrétariat, donc je tapote à la vitesse d’un éclair d’énergie positive!

  2. c’est une chronologie qui remonte loin dans le passé! je ne sais pas si tu connais bien les royaumes oubliés, mais il y a un supplément pour D&D3.5 qui ne traite que de ça!

    • je connais, mais je n’ai jamais eu le courage de la lire entièrement! Il existe des fans de Spelljammer qui ont tenté de faire correspondre les trois chronologies des principaux setting, avec plus ou moins de succès et d’approximations. Mon Temporum Spherae à moi se focalise sur des événements affectant plus de soixante sphères, c’est un truc différent, bien moins compliqué à faire, finalement.

  3. Pas mal pour le contexte de fond, mais difficilement utilisable sur des one-shot, à part le trip légende qui lance l’aventure.

  4. Pingback: Les grands courants philosophiques à travers les Sphères Connues | Les voyages de Deryn Naythas

Quelques traces de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :