Kyorn’Jaznal, L’Oeil bleu de Kzal’Kyorn

Type de monde: Sphérique gazeux

Taille: G (diamètre équatorial de 78436km)

Rotation: 78 heures

Révolution: 1560 jours

Lunes: Kyohn’lahn, Kyohn’rehn, Kyohn’aruhn, Kyohn’nasahn, Kyohn’jamahn.

Population: Aucune

Magie:

Kyorn’Jaznal, l’Oeil bleu de Kzal’Kyorn, est un monde géant dominé par des teintes bleutées révélant le degré de toxicité des différentes régions formant sa haute atmosphère. Des vents puissants soufflent en permanence sous ces amas nuageux supérieurs, et des vortex d’Eau engendrent une mousson éternelle sur une strate inférieure de plusieurs centaines de lieues. Selon les plus anciennes légendes N’uru’N, le cœur de Kyorn’Jaznal serait un gigantesque saphir criblé de cavernes abritant des vortex d’Air corrompu par une force élémentaire ancienne, le Kalev’kahnluu.

L’air empoisonné de cette planète limite donc son attrait pour les voyageurs du Vide cherchant à explorer le système de Chenaï, son puits gravitationnel extrêmement puissant est également une menace pour les rares navires croisant à proximité. En réalité, comme pour les autres mondes de Chenaï, c’est au sein de son cortège de lunes que se trouve la Vie.

Ports d’accueil: Kyorn’Jaznal ne possède aucun port d’accueil au sein de son atmosphère tourmentée et empoisonnée. Ni les Treel, ni les Clydön ne vinrent en ces lieux dangereux risquer de précieuses ressources.

Tout au plus, un navire égaré à proximité du soleil blanc pourra envisager une campagne de chasse au Kanh’shoruuk, présents en petits groupes disséminés dans les strates médianes de l’atmosphère, une seule prise amenant suffisamment de nourriture pour remplir les cales. Déjà faudra-t-il que l’équipage apprécie la chair amère de ces créatures hautement agressives.

Ressources: L’Oeil bleu de Kzal’Kyorn n’offre guère de ressources aux voyageurs en perdition. Ses vents puissants peuvent faire démâter les plus solides bâtiments, tandis que l’enveloppe d’air capturée dans cette atmosphère tuera sans nul doute la majorité des équipages.

Cultures: Aucune culture ne s’est jamais développée au sein des strates célestes de Kyorn’Jaznal. Des vortex d’Air, de Foudre ou d’éléments plus exotiques s’ouvrent cependant régulièrement, laissant passer des entités en maraude, qui généralement ne s’attardent pas au sein d’un tel environnement.

Sites notables: Kyorn’Jaznal est une planète dont les vents violents ont de tous temps limité les incursions de peuples adaptés au Vide, il n’en reste pas moins que certaines merveilles naturelles peuvent être découvertes au sein des tempêtes éternelles de ce monde.

L’Onde cyclique de T’jyahn est un phénomène né au sein du Plan élémentaire de l’Air et bien connu des N’uru’N des lunes de Chenaï. Semblable à une Marée élémentaire de moindre ampleur, l’Onde est une muraille mouvante de Foudre et de vents puissants parcourant les dimensions. Fait méconnu de tous, elle vient régulièrement se dissiper dans la strate médiane de Kyorn’Jaznal, servant alors éventuellement de passage entre les Plans d’existence. Bien entendu, un tel phénomène ne peut-être découvert qu’au travers d’un pur hasard et d’une succession d’infortunes, mais il est bien possible de voyager sur l’Onde cyclique de T’jyahn.

L’Orbe échoué est un autre lieu notable de ce monde hostile et peu fréquenté par les explorateurs de tous bords. Ces derniers trouveraient pourtant leur bonheur en découvrant cette épave dévastée d’un Orbe élémentaire, à la coque extérieure réduite en lambeaux, mais dont bon nombre de salles intérieures sont toujours intactes. Les N’uru’N utilisaient jadis une forme particulière de Timon afin de mouvoir ces colonies mobiles, l’Orbe échoué ne peut cependant plus se déplacer autrement qu’au gré des caprices atmosphériques de Kyorn’Jaznal. La relique oubliée tient son nom du fait qu’elle se trouve fréquemment attirée vers le cœur solide de la planète, heurtant violemment ce dernier et perdant toujours un peu plus de son intégrité.

Des cartes planaires peuvent être trouvées à bord, et pour les plus hardis qui tenteront l’aventure, il est même possible de rencontrer une ou deux entités élémentaires coincé dans les méandres de l’Orbe, celui-ci conservant toujours un champ magique puissant, à travers lequel se manifestent de temps à autre des vortex éphémères.

Publicités
Catégories : Les Sphères Connues, Sphères de cristal | Étiquettes : , , , , | 2 Commentaires

Navigation des articles

2 réflexions sur “Kyorn’Jaznal, L’Oeil bleu de Kzal’Kyorn

  1. pas tout lu, mais ça donne un paquet de possibilités pour du donj’, c’est clair.

  2. Ne reste plus qu’a illustrer.

Quelques traces de votre passage...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :